Magazine Cinéma

[Critique] Casablancas, l'homme qui aimait les femmes

Par Bottines

Tout n'a pourtant pas toujours souri à John Casablancas, qui, en voix off, raconte ses moments d'égarement avec simplicité et transparence. Voilà qui donnerait du baume au coeur à n'importe quel businessman : en affaires, il est toujours possible de rebondir si l'on sait un tant soit peu s'entourer, persévérer, et surtout, avoir des idées innovantes. Les fameuses t-shirts parties par exemple, où tous les mannequins de l'agence s'encanaillaient, vêtus uniquement d'un t-shirt blanc estampillé "Elite". Des soirées, fréquentées par les journalistes et photographes, qui ne faisaient que mystifier un peu davantage ces modèles-stars et l'agence qui les représentait. Ou le choix (douteux ?) du logo de l'agence, qui représente en réalité un pénis... Personnellement je raffole de ces petites anecdotes et le documentaire n'en manque pas, même sur la vie sentimentale houleuse du principal intéressé !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Bottines 1174 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte