Magazine Culture

Bienvenue à Marly-Gomont, film deJulien Rambaldi, sur une idée de Kamini Zantoko

Publié le 27 juin 2016 par Onarretetout

459835

Bienvenue… Il y a un autre film dont le titre commence par ce mot. Un autre film où il pleut quand on passe le panneau annonçant la région où on arrive. Mais ici, ce n’est pas Kad Merad ni Dany Boon incarnant des caricatures régionales. C’est un médecin de campagne qui s’installe avec sa famille, venue de Kinshasa. Un Noir, en 1975, dans un village de Picardie, le Maire le prévient : Ça ne va pas être facile. Le scénario de Kamini est fidèle à sa chanson. Ce n’est pas tant le racisme qui est ici dénoncé que cette peur de l’inconnu qui rend les relations si difficiles. Un personnage dira que la connerie pousse sur cette terre, mais le médecin, orphelin qui a choisi la France pour y faire ses études, ira au bout de son désir d’être reconnu par elle, même - et peut-être surtout - si c’est la France profonde. Et jusque dans la maison familiale, par exemple, il demande aux siens de ne plus parler en lingala : Nous sommes en France, nous parlons en français. Le film raconte la première année de l’installation du Docteur Seyolo Zantoko (Marc Zinga), rend un bel hommage à cet homme qui ne mesurait sans doute pas les difficultés que cela représentait pour sa femme (Aïssa Maïga), ses enfants (Bayron Lebli et Medina Diarra). Il en prend conscience dans une scène où affleure la mythologie : un face-à-face nocturne avec un taureau blanc, peut-être celui qui a conduit sur ce continent la nymphe Europe…


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Onarretetout 3973 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine