Magazine Culture

Mon hyper-marché : "Au bonheur des nanas"

Publié le 27 juin 2016 par Dubruel

J'eus l'idée sensass

D'ouvrir une grande surface

Dont le concept est nouveau :

Pousser en permanence le chaland

À acheter plus qu'il n'en faut.

Dès l'entrée dans mon supermarché,

Subtile mise en condition.

Les clients sont alléchés

Par de multiples distractions.

Deux restos gastronomiques

Avec luxueux water-closets

Antiseptiques.

Un bar aux lumières tamisées.

Cocktails en abondance.

Salles de billards, baby-foot

Machines à gros sous.

Grande piste de danse.

Sur l'estrade,

L'orchestre de Manu Di Congo.

Karaoké, hit-parade,

Rocks, slows, tangos.

Pendant les pauses, les âneries,

L'humour endiablé

D'un sosie de Gad Elmaleh.

Amusent la galerie.

Tout le monde se gondole.

A l'intérieur, sur chaque gondole,

J'ai fixé des caisses-automates.

Les clients débitent eux-mêmes

Leurs comptes bancaires.

Pour moi, recette immédiate.

Vous pigez le stratagème ?

Je suis crédité en un éclair !

Simple radar à la sortie

Qui détecte les grivèleries.

Les achats non réglés sont remis

Dans les rayons,

Sans discussion.

Pour moi, une sacrée économie :

Plus aucune caissière.

Et pour les ménagères,

Disparues les files d'attente

Exaspérantes.

Pour tout caddy bien rempli,

Accès gratis

À la piscine et au jacuzzi.

Le maître-nageur

N'est autre que le séducteur

Bien connu Jacques Housy.

Au bonheur des nanas

Ne désemplit pas.

586 embauches nouvelles.

C'est pas mal

Pour le centre commercial

De Saint-Raphaël !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Dubruel 73 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine