Magazine Culture

Théatre : Mariage et Châtiment, présentation

Publié le 27 juin 2016 par Framboise32

MARIAGE ET CHATIMENT

Ce soir au Théatre Hébertot avait lieu la présentation de la  pièce « Mariage et Châtiment ». Une pièce écrite par David Pharao et Mise en scène par Jean-Luc Moreau. Sur scène étaient présents  tous les acteurs de la pièce qui se jouera à partir du 1er septembre

Pour la mise en scène, Jean-Luc Moreau est assisté par Anne Poirier-Busson. Les décors sont de Jean-Michel Adam, les costumes de Juliette Chanaud

Synopsis : Ce matin-là, Edouard ne savait pas qu’en prononçant ces quatres mots, sa vie allait brusquement basculé. Quatre mots qui, tel un tsunami, allaient détruire son couple, le mariage de son meilleur ami et ruiner la foi qu’il avait en l’homme… et les femmes. Mais pourquoi et comment Edouard a-t-il pu ainsi commettre l’irréparable et faire que ce beau jour de fête se transforme en pur cauchemar ?

Sur scène, Daniel Russo, Laurent Gamelon, Delphine Rich, Fannie Outeiro, et Zoé Nonn

Note de l’auteur : D’ordinaire, le mensonge est un acte conscient. Délibéré. Intentionnel. Proféré par un connaisseur qui , avec la maestria des menteurs professionnelles, arrive dans toutes les circonstances,  retomber sur ses pattes. Edouard, lui , est tout le contraire. Il fuit le mensonge comme la peste et ne s’y risque que dans les  petites occasions. Mensonge véniel, il joue dans la cour des petits. Et voilà que ce menteur du dimanche, cet intermittent du mensonge vient de commettre le pire de tous. Le mensonge dont on ne réchappe pas et qui détruit tout sur son passage. Homme de bonne foi, Edouard a menti comme on manque un virage ou qu’on glisse sur une peau de banane. Toutes les manoeuvres ou les mouvements pour rétablir la course ou l’équilibre ne font qu’aggraver la sortie de route. Et aggraver la chute. Et dans sa chute, Edouard entraine tout le monde…

Note du metteur en scène : Il est plus simple d’écrire à propos d’une mise en scène faite que « à faire ». Ce n’est qu’après le travail des répétitions que l’on sait exactement comment définir la nature du spectacle que l’on a entrepris. C’est pourquoi, au moment ou j’écris, le seul élément tangible est le texte. C’est la seconde pièce de David Pharao que je mets en scène. Son écriture, socle essentiel , est réaliste. Les mots sont pesés, choisis, réfléchis. Les répliques précises comme chez Feydeau. Une écriture si bien calibrée que les comédiens savent le chemin psychologique qu’ils doivent emprunter pour donner vie à leur personnage. Le ressort de cette comédie est le Mensonge. Encore une fois direz-vous ! mais en opposition à de nombreuses pièces sur le sujet. Ici, le héros est un honnête homme qui en sais aboslument pas mentir. La ou il fallait un pro on tombe sur un stagiaire, un intérimaire du mensonge. Pour sauver les vingt ans d’amitié qui le lient avec son ami, il va faire le mesonge que personne n’ose faire, le plus gros, l’ultime – The Mensonge ! L’écriture et le jeu des comédiens font basculer cette tragédie dans une comédie élégante et brillante

Les réservations sont déjà ouvertes, sur le site du théatre Hébertot ici ou au 01 43 87 23 24 la pièce se jouera du mardi au samedi à 21 h et le dimanche une matinée à 15 h

Théatre Hébertot – 78 bis boulevard des batignolles Paris 17

Les photos de la présentation sont ici  sur la page FB


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Framboise32 28110 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine