Magazine Culture

Mon avis sur Dans la chaleur de la nuit de Vanessa Lafaye

Par Ptiteaurel62 @TheLovelyTeach
Mon avis sur Dans la chaleur de la nuit de Vanessa LafayeHeron Key, Floride, 1935.
Depuis le départ d'Henry en 1917, parti rejoindre les troupes Alliées en France, Missy Douglas n'a jamais cessé de penser à lui. Dix-huit ans plus tard, après avoir survécu à l'enfer et erré en Europe, Henry rejoint enfin son village. Mais l'homme n'a plus rien du garçon désinvolte de l'époque. Pourtant, Missy le sait : elle seule peut le sauver de ses démons...
Mais le retour des vétérans n'est pas du goût de tout le monde : qui sait si ces hommes désociabilisés, potentiellement violents, ne représentent pas un risque pour la société ? Parqués dans un camp insalubre, Henry et ses compagnons d'armes cristallisent autour d'eux les plus folles rumeurs...
Et la tension monte d'un cran lors des célébrations du 4 Juillet. Là, sur cette plage scindée entre noirs et blancs, les festivités prennent une tournure tragique : une bagarre éclate ; peu après, la femme du shérif est retrouvée battue et violée. Et un nom revient sans cesse : Henry.
Missy, elle, refuse d'y croire. Et pour aider l'homme qu'elle aime depuis l'enfance, la jeune femme va déployer un courage extraordinaire. Et se mettre en grand danger.
Mais dans le lointain, un terrible ouragan menace, qui pourrait changer à jamais Heron Key et ses habitants, et mettre en péril le lien entre Missy et Henry..
Date de sortie : 19 mai 2016
Editeur : Belfond
Prix: 21.350 euros
Pages : 385 pages
Note :image host
Avant de vous donner mon avis complet, je voudrais remercier Babelio pour cette réception en SP de ce roman
Mon avis : Vanessa Lafaye nous offre une fresque romanesque sur un pan de l'histoire américaine qui met en lumière le souci de ségrégation raciale dont été victime les noirs pendant de longues années malgré leur implication aux côtés des forces armées française pendant la deuxième guerre mondiale.
Heron Key, petite ville insulaire de Floride met donc en avant cette micro-société tellement révélatrice de cette discrimination écoeurante dont étaient victimes les noirs. Tout comme le reste du pays, il y a une place pour les noirs et une pour les blancs et chacun doit rester à sa place pour ne pas créer de troubles à l'ordre public. On va suivre dans ce roman l'histoire de différentes figures emblématiques de cette petite ville qui connaîtra un renversement inoubliable.
Missy Douglas est une jeune femme noire très courageuse qui prend soin de Nathan , le fils de Hilda et Nelson Kincaid. La jeune femme est le pilier du bébé car la cellule familiale est en crise et le bonheur n'est pas de mise. Le couple est en perdition et tout le monde à Heron Key en a pleinement conscience. La pauvre Hilda se réfugiera dans l'alcool et la prise de poids excessive pour éviter de penser aux nombreuses humiliations de son mari. Elle sera au centre d'une intrigue inattendue suite au barbecue du 4 juillet. Les supputations sont de mises mais la révélation finale sera aussi surprenante qu'écoeurante. J'ai aimé découvrir l'histoire de Missy car elle est le fil rouge de ce roman et on a envie de la voir heureuse. Elle mérite amplement ce bonheur qui lui tend les bras. Missy est une femme forte à la ténacité salvatrice. Son destin sera palpitant et nous vibrons avec elle tout au long du roman.
Autre figure emblématique du roman : Henry Roberts. Originaire de la ville , il a quitté sa terre natale pour s'engager dans une guerre effroyable qui le marquera à tout jamais. Parti combattre sur le sol français, il revient plein d'espoir après avoir vécu en liberté ( ce qui est assez ironique vu le contexte historique) aux côtés d'un peuple qui se fiche éperdument de la couleur de sa peau. Son retour à la réalité sera fracassante et c'est un homme meurtri qui pose à nouveau pied sur le sol américain. Il mettra du temps avant de remettre sur les rails sa relation avec sa soeur Selma . Cette dernière est l'âme de l'île et elle est dotée de pouvoirs assez fantastiques et magiques. Mais Henry semble être apaisé en présence de Missy. L'amitié qui les liait pourrait elle se transformer en amour? Les forces de la nature auront elles raison d'eux? Pourra t-il survivre à la rumeur et à la grogne populaire ?
Autre pilier de cette ville , Dwayne Campbell qui est le sheriff adjoint de Heron Key. Ce n'est pas un personnage attachant car il a une attitude déplorable vis à vis de sa femme Noreen et il se pose bien trop de questions sur son fils Roy. Le métissage de ce petit soulève de nombreuses questions et sera la source d'un trouble important chez Dwayne. Il laissera sa colère dominer sa raison et ne sera plus à même de mener l'enquête dont il aura la charge. On ne parvient pas à compatir à sa douleur car on apprend des choses à son sujet qui ne sont pas en sa faveur.
Enfin , un homme très important pour la communauté : le Dr Williams. Ayant vu sa femme le quitter en emportant avec elle sa fille Cora , le doc n'a qu'un seul but dans la vie : soigner ceux qui souffrent. Il en a vu des choses au cours de sa vie. Non seulement il a vu les dégâts faits aux hommes pendant cette guerre mais il voit aussi la haine rongé les habitants de Heron Key et s'adonner à des gestes impardonnables. C'est un personnage attachant car il a à coeur de venir en aide à ses patients. On est heureux pour lui en découvrant le dénouement final.
Ce que l'on retient à la lecture de ce récit romanesque est le fait que la ville de Floride est scindée en deux : d'un côté les Blancs menés par des personnages odieux comme Ronald ou Dolores. Leur attitude lors d'un événement marquant du récit est tout simplement odieuse. Je déteste profondément ces personnes butées et bornées qui pensent détenir le savoir universel. On a simplement envie de voir le destin se jouer d'eux et leur rendre la monnaie de la pièce. De l'autre côté , nous avons ces vétérans cantonnés dans une sorte de bidonville dénuée de toute humanité qui doivent obéir aux ordre de Trent Walls, un gradé qui n'a sûrement pas envie de rester là et qui ne parvient pas à faire entendre sa voix au moment opportun.
Bref, Dans la chaleur de l'été nous ouvre les yeux sur une bien triste réalité : la ségrégation raciale qui reste ancrée profondément dans l'histoire américaine. Cette discrimination a abouti à des décisions inhumaines et incompréhensibles. Au travers de portraits enchevêtrés des habitants d'une ville plutôt isolée, Vanessa Lafaye nous donne à réfléchir sur le destin et la destinée.
Pour commander ce roman , cliquez ci dessous

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Ptiteaurel62 32850 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines