Magazine Culture

Critiks Récap' [Du 11 au 18 juin 2oo8]

Publié le 17 juin 2008 par Lulla

(Cliquez sur les étoiles pour les critiques complètes) &

Men In Trees [2x 19 Series Finale] Taking The Lead dnesblog4starsjj0B

Weeds [4x o1] Mother Thinks The Birds Are After Her

dnesblog4starsjj0B

0805210259293370485

Nancy et sa toute sa clique sont de retour ! Malgré une mauvaise saison 3, on prend du plaisir à retrouver ces visages devenus familiers. Peut-être aussi parce que c'est une des rares séries inédites de l'été ... Il y a du changement dans l'air ! Adieu Agrestic, bonjour Tijuana ! Nancy quitte les quartiers résidentiels pour les favelas sud-américaines, enfin ce qui s'en rapproche. Que va-t-elle y faire exactement ? Ca reste encore assez mystérieux. Guillermo lui dit qu'elle va devoir faire la "American Lady" mais à part ça ... Sûrement du deal toujours. En attendant, elle s'installe avec Shane, Silas et Andy dans la maison de la mère de son ex-mari, Judas. Le problème c'est qu'elle est très mal en point (du genre à avoir tout plein de tubes dans la bouche et du caca collé au cucul) et que c'est le beau-père de Nancy, donc le père d'Andy et Judas, donc le grand-père de Shane et Silas (vous me suivez toujours ?) qui occupe les lieux pour s'occuper de ... si vous avez bien tout compris vous connaissez la réponse ... je vous laisse encore quelques secondes de rélfexion ... Oui ! Sa mère ! Le beau-papa n'a pas l'air commode. Il déteste Nancy, qu'il appelle affectueusement "not-Francy", et il déteste encore plus son fils, le seul qu'il lui reste, en le surnommant "not Judas". En clair, ce monsieur nous promet de belles crises de rire ! Tandis que l'on apprend que l'on ne reverra pas dans la série les personnages de Heyliah et Conrad, sûrement en fuite aux aussi (et qui pourraient faire l'objet d'un spin-off selon les dires de la productrice), on suit les aventures de Celia et les policiers à Agrestic. La ville est toujours en feu et elle est accusée par ses "amis" (Doug et les autres) d'être la patronne du petit business de marijuana. Elle ne perd pas pour autant son humour et nous sort des répliques toujours bien senties. Alors voilà, ce season premiere est plutôt pas mal et les changements opérés étaient nécessaires pour relancer une intrigue qui patiner sérieusement. Il faudra encore attendre avant de dire si la voie choisie est la bonne mais on passe un bon moment en attendant. La partie Agrestic est moins intéressante, trop déconnectée du reste et je crains que ça devienne plombant à la longue ...

Swingtown [1x o2] Love Will Find A Way

dnesblog3starsmq2B

Secret Diary of a Call-Girl [1x o1] Episode 1

dnesblog3starsmq2B

secret

Les premières minutes du premier épisode de Secret Diary of a call-girl sont assez réjouissantes. La ravissante Belle s'adresse aux télespectateurs face caméra pour nous présenter sa petite vie, celle d'une call-girl qui fait ce métier parce qu'elle aime le sexe et non pas pour payer son loyer ou d'éventuelles dettes. La série marque un point en ne tombant pas dans le misérabilisme souvent lié aux histoires de putes. En même temps, une call-girl c'est une pute de luxe. Ca n'a finalement pas grand chose à voir avec la fille paumée qui vend ses charmes au fond d'une camionnette crasseuse. Résultat: l'ambiance est assez proche d'un Sex & The City mais qui ne se passerait pas à New York mais à Londres. Les dialogues sont crus, le sexe est évidemment traité sans tabou. Mais pour des raisons que j'ignore, je n'ai pas vraiment accroché. Le personnage de Belle me semble pour le moment trop vague, elle n'est pas attachante. Peut-être qu'elle manque de failles au premier abord, elle paraît trop sûre d'elle. J'imagine que c'est une carapace que l'on sera amené à casser petit à petit. Il faut dire que le format 22 minutes ne me semble pas très adapté à ce type de séries. Ca marche pour Weeds parce que c'est très rythmé et qu'il y a beaucoup de personnages. Ca marche pour Sex & The City parce que là aussi, on passe d'un personnage à un autre sans temps morts. Ca ne marche pas tellement pour Californication parce que la série est surtout basée sur un seul personnage, Hank Moody. Même problème pour Secret Diary ... Ca manque de rythme et les bavardages face caméra sont finalement assez lourds, à la longue. Du coté de la réalisation, bien des séries anglaises nous ont habituées à mieux. J'espère que les prochains épisodes seront plus convaincants, d'autant que l'idée de base me plaît beaucoup.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Lulla 626 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines