Magazine Cinéma

[CRITIQUE] Conjuring 2

Par Elodie11 @EloFreddy

347673

Réalisé par: James Wan

Avec: Vera Farmiga, Patrick Wilson, Frances O’Connor…

Durée: 2h13

Genre: Horreur

Date de sortie cinéma: 29 Juin 2016

Interdit aux moins de 12 ans

Speech

Lorraine et Ed Warren se rendent dans le nord de Londres pour venir en aide à une mère qui élève seule ses quatre enfants dans une maison hantée par des esprits maléfiques. Il s’agira d’une de leurs enquêtes paranormales les plus terrifiantes…

the-conjuring-2-6

Critique

L’enfant terrible du cinéma d’horreur récidive avec un deuxième opus qui nous promettait une terreur encore plus intense que son prédécesseur pourtant d’une efficacité redoutable. On retrouve le couple Warren face à un nouvel esprit accro au jeu du cache cache horrifique.

Si le premier titillait nos terreurs nocturnes enfouies, ce deuxième volet se fait plus timide jouant d’avantage sur l’attente que sur la véritable montée de frissons. James Wan se reposerait-il sur ses lauriers diaboliques ?

En effet, si sa mise en scène léchée version old school est toujours d’une beauté stupéfiante, le cœur même de l’intrigue oublie de faire exploser notre palpitant. On ne cesse de s’approcher du pire sans jamais l’atteindre laissant la frustration gâcher peu à peu ce refrain pourtant bien fredonné auparavant.

Même le personnage de la nonne démoniaque devient vintage, ressemblant étrangement au personnage de Luis de la Madrid sorti en 2006. Un faux pas qui passerait encore si cette dame un brin trop pieuse daignait à se montrer d’avantage. On retiendra tout de même la scène du tableau d’une inventivité tordue qui vous vaudra quelques suées.

599315

Côté acteur, la palme revient à la jeune Madison Wolfe qui du haut de ses 13 ans nous fait étrangement penser à une araignée humaine incontinente sortie en 1974. Le couple Farmiga/Wilson continue de faire des merveilles mettant cette fois-ci d’avantage l’accent sur les liens puissants unissant ces deux âmes tourmentées. Un choix judicieux qui amène une touche de tendresse sans pour autant verser dans le mélodrame dégoulinant de bons sentiments.

Le finale relèvera le goût de cet épisode parfois fade nous proposant un retournement de situation plutôt ingénieux. La confrontation sera tout de même d’une rapidité poussive préférant la facilité à la lutte acharnée. Et pour les amateurs de frissons, restez au générique, vous pourrez entendre le vrai enregistrement de la jeune fille un brin flippant !

Un brin décevant, cet opus séduira tout de même par sa beauté esthétique et son réalisme dérangeant. On pardonnera la lenteur du scénario face à un twist finale plutôt bien pensé. Malgré tout persiste le regret de ne pas voir James Wan évoluer d’avantage dans son propos. On ressort de la salle épuisé d’une frayeur manquée, ravi de ce spectacle mais dérouté par des promesses hollywoodienne formatées. Le voir ou pas, à vous de choisir !

Note:

note 3


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Elodie11 4826 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines