Magazine Cinéma

L’étoile d’argent ;Jeannette Walls : on dirait le sud

Par Filou49 @blog_bazart
25 juillet 2016

etoileargent

« Elle disait que nous étions magiques, toutes les trois. Que même si elle devenait très célèbre un jour, rien ne compterait jamais plus à ses yeux que ses deux petites filles adorées. Que nous formions une tribu. La tribu des trois. Que trois était un chiffre parfait. »

Californie 1970. Une mère fantasque qui rêve de gloire, une mère en rupture familiale, une mère toujours prête à suivre le premier guignol venu, ce n’est pas facile à vivre pour Bean et Liz respectivement âgées de douze et quinze ans. Alors le jour où cette mère disparait dans le sillage d’un hypothétique  producteur, Bean et Liz, pour échapper aux services sociaux n’ont pas d’autre choix que de sauter dans un Greyhound et traverser les États-Unis pour retrouver, en Virginie, leur oncle Tinsley.

Les deux adolescentes au contact du dernier descendant de la famille maternelle vont pouvoir réécrire leur histoire. Une histoire de l’Amérique dans une petite bourgade Sudiste où le temps semble s’être arrêté.  Une petite ville, où sous un bonheur apparent digne de Norman Rockwell, on pourrait lire en filigrane, les fêlures et les cicatrices d’un monde régi par la loi du plus fort.

Comme Scout dans « Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur » ou Huckleberry Finn, l’histoire nous est racontée par Bean une jeune fille qui n’a pas la langue dans sa poche et des yeux pour voir.

Bean regarde l’Amérique ou plutôt les deux Amérique, le passé figé du Sud et la modernité crue et violente des années 70. Cette année-là Liz, Bean et Charlotte leur mère vont grandir.

Roman d’apprentissage simple et agréable qui nous replonge dans une communauté rassurante et angoissante à la fois.

Jeannette Walls d’une écriture blanche et neutre réussit à mettre des mots sur les questionnements de l’enfance et très habilement crée un suspense moite dans l’affrontement du bien et du mal version chaleur, poussière et Pom pom girls.

Un joli livre à lire dès le collège.

Ed Robert laffont

parution janvier 2016


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Filou49 15144 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines