Magazine Culture

A Foreign Feeling

Par Revesetimagines @Reveset

TITRE : A Foreign Feeling
AUTEUR : Kyoko
EDITIONS : Dreamcatcher

Résumé

L’été est là, apportant son lot de changements dans la vie, ses évolutions, qu’elles soient positives ou non. Cet été-là, la vie d’Alex sera bouleversée par la venue d’une famille de correspondants américains dans sa maison…

Mon avis

Je remercie les éditions Dreamcatcher pour ce service presse de cette jolie nouvelle (même grande nouvelle) MM.

Le lecteur va se plonger dans la vie d’Alexandre, 17 ans, bac de français en proche, lycéen sans histoire, ayant une petite copine dont la relation reste platonique malgré la demande un peu pressante de la demoiselle, et surtout d’une grande maladresse. L’été est là ainsi qu’une famille d’américains qui s’installe chez lui, suite à une correspondance de la mère d’Alexandre. Cette famille d’outre atlantique est composé de trois enfants, trois garçons tous très différents et âgés entre 14 et 23 ans. C’est avec l’aîné, Keith, qu’Alex aura de bons rapports dès le départ. Au fil des jours, des gestes de Keith et des réactions du corps d’Alex, ce dernier va se poser des questions sur sa sexualité. Il ne s’est jamais senti attiré par les garçons même si son meilleur ami est homo, Elie, mais il n’est pas à l’aise avec sa copine non plus et ne se sent pas de passer à l’acte… Alors est-il tombé amoureux de Keith ?

Ce que j’ai vraiment aimé dans ce récit c’est la douceur avec laquelle est racontée cette histoire ainsi que sa simplicité. L’auteur paraît conter une romance de tous les jours sans chichi, avec ses doutes et ses obstacles. Nous, lecteurs, sommes témoins de ces sentiments naissants, des doutes d’Alex et des conséquences que cette histoire aura. Car, on a beau dire, on a beau voir, beaucoup de gens se disent « accepter » les homosexuels mais… pas dans leur famille, pas leurs propres enfants. Et c’est à ça que seront confrontés Alex et Keith. Le jeune âge d’Alex, le manque d’expérience peut-être, le rendront plus sensible. Mais il aura son pilier, son soutien !

La plume de l’auteur nous permet d’aborder le thème de cette romance avec délicatesse, très fluide et elle nous entraîne tranquillement au fil du récit. On s’attache aux personnages, principalement Alex et Keith, mais en tant que maman, j’ai beaucoup aimé Marie-Laude, la mère d’Alex. On sent que son amour pour son fils est tel qu’elle se battra griffes et ongles pour lui et pour son bonheur !

Cette nouvelle MM est une plume, une romance douce et un plaisir à lire !

Extrait
On passe l’après-midi à discuter de tout et de rien, de ses projets d’avenir, de nos goûts, des choses qu’il aimerait faire cet été, des choses qu’il a déjà faites, de mes envies, etc. On est allés dans deux ou trois cafés différents, on est passés par deux parcs, on s’est installés, on est repartis… J’ai alors constaté que Keith détestait rester trop longtemps dans un même endroit. Il sourit quand je lui fais la remarque.
- Tu es peut-être maladroit, mais moi, je suis hyperactif !
Je rougis à nouveau devant l’énonciation de ma maladresse. Il rit franchement. Et on continue notre journée ainsi.
Vers dix-huit heures, alors qu’on est sur le point de rentrer, on croise la route d’Anna et de sa bande de copines. J’ai comme l’impression qu’elle essaie d’éviter mon regard alors que je tente de lui parler gentiment, après tout, on sort ensemble ! Ses copines bavent littéralement devant Keith et ne cachent pas leur excitation à la limite de l’hystérie. Mais pour une raison inconnue, il joue les Américains ne sachant dire que « bonjour » ou « comment ça va ? », toujours avec cet accent si particulier qui le caractérise, mais en un peu plus prononcé. Je ne le trahis pas, évidemment.

AFF_K

En partenariat avec


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Revesetimagines 2589 partages Voir son profil
Voir son blog

Magazines