Magazine Cinéma

Cécile Giroud & Yann Stotz "Classe !"

Par Gjouin @GilbertJouin
Cécile Giroud Yann Stotz L’Alhambra21, rue Yves Toudic75019 ParisTel : 01 40 20 40 25Métro : République / Jacques Bonsergent
Du 27 juillet au 15 janvier 2017Du jeudi au dimanche à 19 h
Spectacle de et avec Cécile Giroud et Yann StotzLumières de Jacques RouveurollisDécors d’Yves Valente
Présentation : D’un côté, il y a Yann Stotz, véritable homme élastique affublé d’une voix de crooner et d’un sens inné de l’autodérision… De l’autre, gambade la pétaradante qui taquine du piano aussi bien qu’elle chante.Le mot d’ordre de leur pétulant spectacle est « classe » ; mais soyons honnêtes, cette élégante devise n’est franchement pas respectée : entre un discours présidentiel truffé d’impertinences, une pléiade de sketches aussi tordus qu’irrévérencieux et un tourbillon de chanteurs imités avec une succulente dérision, on ne peut pas dire qu’avec eux le sérieux soit de mise…Cécile et Yann se moquent de tout mis ils le font avec panache et un tel sens de la musicalité que cela rend leurs numéros définitivement réjouissants !
Mon avis : Le show (car c’en est un) exécuté (car on y meurt de rire) par Cécile Giroud et Yann Stotz est un des spectacles les plus complets qui soient. Le registre de ces deux énergumènes est si étendu et si varié qu’on a droit à quasiment toutes les disciplines que peut offrir le music-hall. Ils savent tout faire, les bougres, et même des choses qu’on ne s’attend pas à voir. Ou plutôt, on se dit : « ils ne vont quand même pas oser d’aller jusque là… », et ils y vont ! A fond, et bien au-delà de ce l’on escomptait. Alors qu’on pense être parvenu à un summum dans le rire, ils trouvent le moyen d’en rajouter encore une couche. On était plié en deux, ils nous replient en quatre, voire en huit.
Cécile Giroud Yann Stotz
Ils ont intitulé leur spectacle « Classe ! »… Je veux bien. Encore faut-il savoir dans quelle acception il faut entendre ce terme.On pense d’abord à la distinction. C’est vrai, il y a beaucoup d’élégance dans leur tenue vestimentaire. Cécile sait parfaitement mettre en valeur son accorte silhouette dans des robes qui frisent la haute couture et Yann porte le smoking avec un naturel quasi aristocratique. Bref, ils sont chics, too chics… Le problème, c’est qu’en dépit du raffinement de leur tenue, ils vont en manquer souvent… de tenue.En effet, avec eux, on entre dans le domaine de la « classe » tous risques. Lorsque j’affirme qu’ils osent tout, je suis dans l’euphémisme. Rien ne les rebute, rien ne leur fait peur. Profanateurs de conventions, iconoclastes de la bienséance, ils adorent franchir allègrement toutes les barrières pour aller s’essuyer les pieds sur le paillasson de la convenance. Mais ils le font avec un tel naturel que rien ne nous paraît incongru, indécent ou déplacé. On accepte tout d’eux car c’est bien fait, très, très bien fait. Et c’est aussi bien fait pour nous !
Cécile Giroud Yann Stotz
Il y a aussi le sens purement scolaire de « classe » qui pourrait convenir à leurs comportements tant ils peuvent parfois se montrer potaches. Elèves dissipés et farceurs, ils méritent néanmoins le prix d’excellence ex aequo dans la classe de chant. Dans cette discipline, ils possèdent un niveau exceptionnel. Cécile fait remarquablement honneur à sa sainte, patronne des musiciens, tant elle fait ce qu’elle veut avec sa voix et avec ses dix doigts sur les touches d’un piano. Véronique Sanson peut être aphone un jour, elle pourrait la remplacer au pied levé sans qu’on s’en aperçoive… Quant à Yann, il croone comme personne, joue avec son organe (vocal) avec une aisance qui nous fait pâmer d’aise.
Cécile Giroud Yann Stotz
« Classe ! » est un spectacle inventif, original, riche en gags et en moments de grâce. Il y a bien du talent là-dedans ! Cécile adore jouer les gourdasses, bougonner, sa vautrer dans la mauvaise volonté, tout autant que se comporter en charmeuse, en séductrice et en bonne copine… Yann est en tout point étonnant. En plus de sa voix étourdissante, il possède une gestuelle qui n’appartient qu’à lui, directement inspirée du cartoon. Il a un sens aigu du burlesque, mais toujours (on y revient) avec une classe innée.Ils nous campent des duos improbables, qui commencent bien, puis qui dérapent insidieusement et finissent dans la cata. Leurs imitations sont confondantes de mimétisme. Ils parodient la politique, l’humanitaire, le cinéma (superbe séquence !)… Bref, un spectacle comme celui-là, argotiquement parlant, on ne peut en aucun cas en « avoir classe », au contraire, on s’y amuse du début à la fin. C’est frais, réjouissant, délicieusement grivois, complètement déjanté, mais toujours, toujours, d’une extrême qualité. Ils se sont bien trouvés ces deux là ! Je "classe" ce show tout en haut dans mon rire-parade personnel. Qu’est-ce que c’est bon de rire comme un enfant pendant une heure et demie !
Gilbert « Critikator » Jouin

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Gjouin 18712 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines