Magazine Culture

Un polar pour la plage mais aussi pour en savoir plus sur certains sujets

Par Citoyenhmida

Des commissaires de police qui se lancent dans l'écriture ne sont pas légion : on peut citer notamment Olovier NORECK et son "CODE 93" ou Laurent BRUNEAU et ses thrillers historiques "LE RITUEL DU NORD" et "LES RELIQUES DU DIABLES". Ils puisent en générl dans leur vie professionnelle les sujets de leurs romans.

Jean-Marc SOUVIRA - commissaire divisionnaire à la P.J. - connait parfaitement de part son expérience le monde glauque et interlope du crime en France.

Dans son troisième roman " LES SIRÈNES NOIRES" paru en 2O15 chez les éditions FLEUVE NOIR, le commissaire-écrivain fait preuve d'une très grande maîtrise dans la construction de son intrigue et d'une facilité d'écriture qui rend la lecture du roman facile et attachante.

UN POLAR POUR LA PLAGE MAIS  AUSSI POUR EN SAVOIR PLUS SUR CERTAINS SUJETS

Tout au long de ses 44O pages, Jean-Marc Souvira nous entraîne dans la vie quotidienne d'une équipe de la Brigade criminelle qui doit démêler simultanément plusieurs affaires, allant de la rcherche d'un tueur en série qui traque ses victimes féminines dans les parkings de Paris, aux meurtres inexpliqués d'albinos africains dans les squats de la capitale, aux réseaux de prostitution de jeunes nigérianes, le tout sur fond de magie et de sorcellerie couvrant un trafic d'êtres humains!

Il faut ajouter à tout cela les problèmes personnels du commissaire chargé des enquêtes, ses souvenirs d'enfance, ses amitiés trahies et sa collaboratrice venant des Iles et très portée sur les rituels vaudou.outissa

Je reconnais que ce roman policier m'a procuré un plaisir un intense par le suspens qu'il entretient, le style très agréable de son auteur et la diversité des personnages et des situations.

Mais j'en ai retenu aussi que l'arrivée massive des africains en France s'est accompagnée aussi de l'arrivée de toute une culture à laquelle les français sont totalement hermétiques, par ignorance plus que par négligence ou par arrogance.

Le commissaire Mistral, héros de ce thriller, n'a pu dénouer les différentes affaires qu'il avait à traiter qu'en comprenant enfin les tenants et les aboutissants des liens tissés par les trafiquants et leurs collaborateurs sorciers et magiciens pour dominer la masse des immigrés en situation irrégulière.

A lire sur la plage, mais en gardant en tête certains aspects occultes de la galère des sans-papiers que ce roman nous fait découvrir!


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Citoyenhmida 1351 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines