Magazine Culture

John Irving

Publié le 06 août 2016 par Hunterjones
John Irving John Wallace Blunt Jr est né là où se déroule plusieurs de ses livres à Exeter, au New Hampshire. Sa mère, écrivaine elle-même et recruteure de talent, quitte le père de John alors qu'elle est encore enceinte. Elle refait sa vie avec Colin Franklin Newell Irving, membre de la faculté de la Phillips Exteter Academy.
John Irving est un parfait baby-boomer. Né en 1942, dans les années 60, il étudie à Vienne et a une vingtaine militante rebelle. Il épouse une jeune femme rencontrée dans des cours d'allemand l'été à Harvard. Ils auront ensemble deux garçons. Il soumet comme mémoire de maîtrise à l'Université de l'Iowa ses impressions, écrites entre 1965 et 1967, sur la ville Autrichienne. Bien reçues. il revisite ses impressions pour en faire un premier roman. Il est largement critiqué pour son manque de cohérence et sa naïveté, mais déjà on y trouve ce qui sera récurent dans "la recette Irving": une passion pour les ours, un style de narration proche de Dickens, une inclinaison pour les situations/personnages excentriques, une tendance à la violence côtoyant le candide et à inclure des détails autobiographique qu'il ne nie jamais.
John Irving
Suite aux critiques, il suit des cours à l'University of Iowa's Writer's Workshop (avec Kurt Vonnegut, entre autre) et pond deux autres romans en 1972 et 1974. Les romans sont reçus sans grand enthousiasme. En 1975, il accepte une position d'assistant enseignant en anglais au Mount Holyoke College, au Massachusetts.
John Irving Frustré du manque de promotion de sa maison d'édition (Random House), Irving choisit alors de présenter son 4ème roman à la maison Dutton qui lui promet un meilleur marketing. The World According To Garp rend Irving financièrement indépendant. Bestseller international. finaliste du National Book Award for Ficiton puis gagnant de ce même prix quand la version papier est livrée l'année suivante, cette histoire "Écrite principalement pour parler des gens que l'on trouve différents", sera aussi adaptée avec succès en film deux ans plus tard sous la réalisation de George Roy Hill. Irving y inclut la lutte, une passion qui relève de sa vie étudiante et de sa belle famille. Il inclut aussi ses problèmes matrimoniaux et se sépare de sa femme. Le livre sera aussi parmi les trois considérés pour le Pulitzer (accordé au final à John Cheever).
D'inconnu à écrivain vedette, tous les livres suivants d'Irving seront maintenant des bestsellers.
John Irving
Il publie dès 1981 The Hotel New Hampshire qui, bien que critiqué, vendra beaucoup.  et qui sera adapté aussi en film avec succès (et partiellement tourné au Québec).
4 ans plus tard, il publie The Cider House Rules (longuement traduit par L'Oeuvre de Dieu, La Part du Diable) qui traite d'avortement dans le Maine. On y dresse des parallèles avec l'Oliver Twist de Dickens.
Irving épouse Janet Turnbull en 1987, une publiciste pour Bantam Books qui deviendra une de ses agentes littéraire. Ils auront ensemble un fils.
John Irving
En 1989, il publie A Prayer For Owen Meany, une histoire qui croise religion et univers scolaire. À la fois en Nouvelle Angleterre et à Toronto. Où Irving et son amoureuse y tiennent domicile. On y explore aussi les effets de la guerre du Vietnam, l'obligation militaire entre autre chose. Irving s'en était tiré à l'époque car il était jeune père et nouvellement marié. Ce livre devient son meilleur vendeur depuis Garp.
Random House se reprend et offre un pont d'or à Irving pour qu'il publie maintenant chez eux. Il lance son livre le plus compliqué et le moins bien reçu A Son of the Circus. L'histoire a comme base Mumbai, en Inde et inclut des crimes et des inspecteurs ainsi que des jumeaux qui ne se connaissent pas, un acteur, l'autre jésuite. Mais la réputation d'Irving est si bonne qu'il en fait un bestseller tout de même.
Il publie un récit en 1995, The Imaginary Girlfriend.
John Irving
Il lance ensuite une collection de 12 de ses histoires, des courtes fictions, des souvenirs et des hommages, en 1996.
Son 9ème roman sera A Widow for One Year, en 1998, qui suit une femme aux âges de 4 ans, 36 ans et 41 ans, entre 1958 et 1999. Le livre devient son 3ème #1 des ventes (après The Hotel New Hampshire et  The Cider House Rules)
La même année, Irving adapte lui-même pour le cinéma The Cider House Rules, qui sera tourné par Lasse Hallström. Irving sera Oscarisé pour sa plume et le film sera nommé dans la catégorie du meilleur film. Irving fait un caméo dans le film dans le rôle d'un sévère gardien de métro. Il avait aussi tenu le rôle d'un arbitre de lutte dans The World According To Garp. Toujours en 1998, on adapte en partie A Prayer for Owen Meany, mais on change tant l'histoire qu'Irving exige qu'on change le nom du personnage, le titre et que l'on parle d'inspiration de son histoire. Mais il adore la version du film.
Dès l'année suivante, il publie un récit tiré de ses expériences au cinéma (ce que les studios n'aiment jamais).
John Irving
Irving lance The Fourth Hand comme 10ème roman en 2001. L'histoire d'un journaliste dont la main gauche est mangée en direct à la télévision par un lion et qui doit devenir le premier Étatsunien à se faire faire une transplantation de la main. Une femme propose d'offrir la main gauche de son mari, mais celui-ci est toujours vivant. Lorsqu'il meurt, elle commence une liaison avec le nouveau transplanté et n'accepte d'être touchée que par la main gauche, qui était celle de son mari.
Il lance en 2004 un livre pour enfant évoqué dans A Widow For One Year.
La même année, un film de Tod Williams s'inspire d'un moment d'A Widow for One Year.
Il lance l'année suivante son 11ème roman, Until I Found You, où il confesse, dans un livre aux références amplement autobiographiques, avoir été abusé sexuellement par une adulte à l'âge de 11 ans. Il change l'histoire au "je" pour la troisième personne du singulier à la dernière minute. Il parle aussi de son père biologique, dont il a appris l'héroïsme de guerre que 38 ans après les faits et qu'il n'a jamais rencontré.
John Irving
Son 12ème roman, lancé en 2009, traite d'un écrivain ressemblant dangereusement à Irving lui-même.
Son 13ème roman en fait un des auteurs chéris de la communauté LGBT. Il parle de la bisexualité d'un homme d'âge mur et de l'identité sexuelle.
Son dernier roman, Avenue of Mysteries (du nom d'une réelle rue du Mexique) parle du voyage d'un écrivain américain célèbre et vieillissant, revivant en rêves récurrents les épisodes de son adolescence au Mexique, à la lisière de la décharge publique de Oaxaca où lui et sa soeur ont grandi.
John Irving
Le livre est sorti l'an dernier, mais la traduction française n'est disponible que depuis ce printemps.
Vous vous cherchez un auteur?
Irving n'est pas fâcheux.
L'Hôtel New Hampshire a été le premier roman "pour grand" que j'ai lu.
Petit.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Hunterjones 432 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines