Magazine Concerts & Festivals

Brussels Summer Festival ( day 1) - MARKUS MANN à La Madeleine ( Bruxelles) le 5 août 2016

Publié le 05 août 2016 par Concerts-Review

Brussels Summer Festival ( day 1) - MARKUS MANN à La Madeleine ( Bruxelles) le 5 août 2016

Brussels Summer Festival( day 1) - MARKUS MANN à La Madeleine ( Bruxelles) le 5 août 2016

La quinzième édition du BSF a débuté ce vendredi sur le coup de 19h.

Vers 18h, le moteur présentait encore de sérieux ratés, toutes les consignes n'avaient pas été exposées au service d'ordre, le public faisant gentiment la queue rue Duquesnoy s'est vu obliger de s'armer de patience avant la mise en route du dispositif de contrôle et de sécurité ( fouilles, scans à l'entrée et à la sortie( quelle perte de temps)), heureusement ce bordel initial s'est accompli avec le sourire.

L'honneur d'ouvrir le feu est revenu à Markus Mann.

Markus, né à Trinidad et originaire d'une petite ville, selon ses dires, called Washington DC, a déposé ses valises depuis un petit temps chez les Ch'tis, il est devenu Lillois d'adoption et, si il ne maîtrise pas encore le Picard, il se débrouille plutôt bien dans la langue de Voltaire.

Un large sourire illuminera son visage pendant tout un set teinté de soul, blues ou reggae, un mix qui a amené certains à le comparer à Keziah Jones.

En fouillant à droite et à gauche on a déniché une double trace discographique, 'The Way to the sky' en 2012 et 'All of it' l'année suivante.

M M est flanqué d'un trio de musiciens doués, un bassiste dont la carte d'identité indique geboren in tulpenland, un batteur français ( Lyvio Calodat?) et un guitariste pas maladroit ( Lorenzo?).

Ils ouvrent avec 'Oil and water', un mélange bizarre, on l'a filtré et découvert du blues, de la soul et du rock et on s'est dit, ce n'est pas dégueulasse!

' If I could' vire reggae et offre un groove séduisant et généreux, le scénario se répète avec la suivante ' I show you the truth' .

Ils enchaînent sur un downtempo, ' Daisy Chained', chanté d'un timbre velouté et savoureux.

Il est cool, Markus, disert, tout sourire, chaleureux, Bruxelles se dit que le festival démarre sous les meilleurs augures .

A lot of people spread hate speeches, nous, on prône l'amour, that's what ' Busy bee' is about.

Tiens, ce type te fait penser à Roachford, rendu célèbre par 'Cuddly toy' et dont on n'entend plus parler.

Retour aux sonorités jamaïcaines avec 'Say it again' suivie par une plaisanterie 'All you neeed is love' avant d'attaquer a quiet song, ' Just like', une ballade chatoyante truffée d'images automnales ...when you're feeling down your eyes turn green to brown like the leaves outside..

' White rendez-vous' is a new song, it might suck!

Pas du tout, Markus, cet uptempo catchy à souhait, porté par une basse aux effluves disco, peut devenir un hit, mec!

'Pinocchio' et 'So proud' terminent un concert qui n'aura déçu personne!

Au pas de course vers le Mont des Arts, JP est déjà sur place!

photos- jp daniels/concert monkey

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Concerts-Review 35011 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte