Magazine Culture

Le vent te prendra

Publié le 07 août 2016 par Lael69
Le vent te prendraCamille Brissot
Rageot Editeur
Collection In love
Mars 2015
172 pages
10,50 euros
Roman ados dès 13 ans
Thèmes : Classique, Amour, Sentiments
Quatrième de couverture : Ecrivain en quête d'inspiration, Locke Wood a loué un appartement au mystérieux Heathcliff dans une haute tour enveloppée de brume. Bientôt le fantôme d'une jeune femme aux cheveux noirs vient hanter ses nuits. Lorsqu'il se confie à Heathcliff, ce dernier réagit si violemment que Locke, intrigué, se lance sur les traces de son passé...
Les Hauts de Hurlevent est un de mes classiques préférés, aussi, étais-je très curieuse lorsque j'ai repéré ce titre dans la collection In love de Rageot. Le vent te prendra est une réécriture du classique d'Emily Brontë, reprise par Camille Brissot, dont j'avoue, ne pas connaître du tout. C'est une belle surprise car avec Le vent te prendra j'ai retrouvé toute l'intensité, toute l'émotion et la haine qui se dégageait du personnage de Heathcliff. L'auteur respecte tous les grands moments phares du classique, et distille une part personnelle dans l'apparition d'un personnage extérieur. L'idée d'introduire un auteur en quête d'inspiration louant une chambre au domaine, est plutôt facile et peu originale, mais ce n'est que pour mieux raconter d'un point de vue extérieur la singularité de cette histoire d'amour hors normes. Par ailleurs, j'ai beaucoup aimé, la manière subtile et bienvenue d'instaurer une part de fantastique. Le romancier venu chercher une histoire à sensations, est pris dans une obsession telle qu'il a un besoin vital de connaître l'issue de l'histoire d'Heathcliff et de Catherine. Si bien qu'il vroit voir le spectre de Catherine pour une raison qu'il vous faudra découvrir à la fin du roman. Camille Brissot en dépeint avec brio tous les tourments liés à l'orgueil, à la fierté, à la violence et à la vengeance qui n'a aucune limite si ce n'est la mort. Camille Brissot s'en est très bien sortie et s'est attaquée à une oeuvre littéraire puissante émotionnellement, un amour maudit et impossible, un amour passionnel et ravageur. Son travail d'adaptation est remarquable et de qualité. 
La grande force des Hauts de Hurlevent résidait en cette personnification incroyable du vent, tempête des coeurs et des sentiments qui portait en lui un amour fou, un amour destructeur. Ici, dans Le vent te prendra, Camille Brissot confère à cet élément un véritable rôle et une dimension fantastique. Dans son roman, le vent apporte la folie, il est symbole de malédiction qui s’étend à tous les habitants de la ville et entraînant leur mort. C'est un signe du destin, au même titre que la jalousie d'Heathcliff. Pari respecté donc pour une belle réécriture de classique, à la hauteur de mes attentes et brillamment réussie!
D'autres romans de la collection In love, une collection, que j'apprécie vraiment dans le paysage actuel : -Ce feu qui me consume-Ghost City

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Lael69 8703 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine