Magazine Cinéma

Brüno (2009)

Par Olivier Demangeon @critiks_moviz
BRÜNO (2009)

Synopsis : Les aventures du personnage de Bruno, un homosexuel autrichien, roi de la mode créé par Sacha Baron Cohen pour son émission de télévision Da Ali G Show.

Origine du film : États-Unis
Réalisateur : Larry Charles
Scénaristes : Sacha Baron Cohen, Anthony Hines, Dan Mazer, Jeff Schaffer
Acteurs : Sacha Baron Cohen, Alice Evans, Trishelle Cannatella
Musique : Erran Baron Cohen
Genre : Comédie
Durée : 01h23min
Date de sortie : 10 juillet 2009 (États-Unis), 22 juillet 2009 (France)
Année de production : 2009
Sociétés de production : Media Rights Capital, Everyman Pictures
Distribué par : Sony Pictures Releasing France

Notre commentaire : " Brüno " est une comédie présentée sous forme de documentaire parodique datant de 2009, réalisé par Larry Charles, à qui l'on doit également " The Dictator " (2012). L'acteur principal n'est autre que Sacha Baron Cohen, qui a également co-écrit le film et participé à sa production et qu'on a également pu voir dans " Grimsby: Agent Trop Spécial " (2016). C'est le troisième film basé sur l'un des personnages que l'acteur jouait dans son " Da Ali G Show " après " Ali G Indahouse " (2002) et " Borat " (2006).

Doté d'un budget de 42 millions de dollars, les lieux de tournage furent nombreux, Amman en Jordanie, Bethlehem en Palestine, Jérusalem en Israël, Milan en Italie, Berlin en Allemagne, Carrollton au Texas, Los Angeles en Californie, Norwalk en Californie, Washington D.C., Topeka au Kansas, Anniston en Alabama, Dallas au Texas ou encore Kansas City au Missouri.

L'histoire proposée par " Brüno " nous invite à suivre les pérégrinations d'un journaliste de mode autrichien homosexuel répondant au nom de Brüno, dans sa quête afin de devenir une célébrité. Les séquences alternent entre des scènes jouées et des situations piégeant des personnalités ou des personnes usuelles. Sacha Baron Cohen va un peu plus loin que dans son film précèdent, " Borat " (2006) et se veut plus drôle, plus offensif et plus scandaleux.

Il faut avouer que c'est impossible de ne pas rire malgré le style controversé de ce qui nous est proposé. " Brüno " repousse plus loin les limites de l'incorrection, de l'impertinence, de l'irrévérence et de la grossièreté. Après, c'est évident qu'on peut ne pas aimer ce type d'humour lourd. Après, Laurence et moi, nous sommes clients de ce genre de connerie, donc forcément, on s'est bien marré...

Certains groupes LGBT ont critiqué le personnage comme étant une perpétuation des stéréotypes gays tandis que les questions d'homophobies trop souvent institutionnalisées sont parfaitement éclairantes du mode pensé de nombreux américains.

Le 2 décembre 2009, il a été rapporté qu'Ayman Abu Aita, avait déclaré qu'il a été faussement présenté comme un terroriste dans le film, et qu'il allait engager des poursuites judiciaires et demander 110 millions de dollars de dommages et intérêts pour diffamation. Ayman Abu Aita est présenté dans le film comme étant un membre d'Al-Aqsa Brigades des Martyrs. Abu Aita dit n'avoir jamais été membre de cette organisation comme entendre le film.

" Brüno " a rapporté près de 140 millions de recettes au box-office. Le film a obtenu plusieurs nominations et a remporté deux prix. Selon Sacha Baron Cohen, la seule scène qui fut scénarisée est celle avec l'acteur Harrison Ford, qui fut le seul acteur qui se trouvait dans la confidence. Après le décès soudain et inattendu de Michael Jackson, le film a été réédité à la dernière minute pour supprimer les références de Brüno (Sacha Baron Cohen) qui tente d'obtenir des billets pour un concert du regretté King of the Pop.

" Brüno " a fait l'objet d'une édition en DVD ainsi qu'en Blu-ray, paru le 3 décembre 2009 chez Sony Pictures Home Entertainment. Pour de plus amples renseignements, n'hésitez pas à consulter la fiche du film sur le site DVD.Fr.

En conclusion, " Brüno " est une comédie particulièrement drôle, pour ne pas dire marrante. En effet, on a droit à plusieurs crises de rire. Le film est particulièrement irrévérencieux, très dynamique, les gags s'enchaînent. L'histoire est des plus loufoque, mais le plaisir est ailleurs. Sacha Baron Cohen s'en donne à cœur joie dans ce personnage burlesque pour le plus grand plaisir du spectateur. Âme sensible, s'abstenir !

Notre note :
BRÜNO (2009)
Bande-annonce :

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Olivier Demangeon 202 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines