Magazine Culture

Lucien Noullez – J’achète un vélo disait la mourante…

Par Stéphane Chabrières @schabrieres

Lucien NoullezJ’achète un vélo disait la
mourante :
les ailes sont trop chères et j’ai
perdu mon auréole en regardant
voler des soucoupes fragiles.
Voici ce qu’elle a dit,
je crois.
Je ne suis pas très sûr.
Je la regardais,
j’étais égaré dans ce paysage immense
et quand je suis rentré à bicyclette,
je crois que les rayons pleuraient.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Stéphane Chabrières 13357 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines