Magazine Culture

la dernière frontière

Par Jmlire

la dernière frontière

" Le silence nous confronte à l'intériorité, à la personne que l'on est. Je pense que les jeunes générations se mettent dans une saturation des sens pour éviter de trop réfléchir à elles-mêmes et de se confronter à l'altérité du monde. D'où l'importance de la surface, du look, de l'image, du spectacle, du tatouage; Tout pousse à s'inscrire à la surface de soi parce que l'intérieur est un monde inconnu et effrayant. Interrompre la parole, ce serait comme se regarder dans les yeux...

Pendant longtemps , le silence n'était pas rentable, mais aujourd'hui, l'économie s'en est saisie, pour en faire une valeur marchande. Regardez le coût de l'immobilier dans les endroits privilégiés, à l'orée des forêts, sur les bords des lacs. On voit foisonner les espaces d'animations, les parcs d'attraction, qui paradoxalement amènent au cœur des forêts les voitures. Ils viennent briser la sacralité de ces espaces que les marcheurs gagnaient après des heures. Je me demande si le silence n'est pas la dernière frontière. Nous cherchons à repousser cette frontière le plus loin possible, jusqu'à sans doute l'éliminer un jour. D'ailleurs, le rêve transhumaniste de se greffer des puces électroniques sur ce qui nous resterait de corps renvoie à un monde où on serait en permanence dans la connexion, dans l'interaction obligatoire, ce serait la liquidation absolue et définitive su silence...

La nostalgie du silence est le fait de gens d'un certain âge. Les jeunes générations vivent dans un monde de plus en plus bruyant. Elles ont de plus en plus de mal à se taire. Quand vous arrivez devant les étudiants et que vous vous taisez durant quelques secondes, vous voyez leur affolement. Ques se passe-t-il, pourquoi ne dit-il rien ? Le simple fait de regarder avec le sourire les gens qui vous entourent fait monter l'angoisse. Ils sont habitués à saturer en permanence leur espace sonore. L'intériorité est vécue comme un gouffre, dont il faut se protéger avec toutes les prothèses sonores disponibles sur le marché..."

David Le Breton, extrait d'entretien dans Télérama du 3/08/2016 https://fr.wikipedia.org/wiki/David_Le_Bretonhttp://

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Jmlire 100 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines