Magazine Culture

Les dérapages d'Alizé : masculin, féminin, le sexe des mots. Un faix, une fée.

Publié le 09 août 2016 par Memphis
Faix-fée
Un pauvre homme ployait sous le faix d'un énorme fardeau. Une fée survint... La vie n'est pas un conte de Grimm, Andersen, Perrault ou autre. Il vaut mieux ne compter que sur soi (d’ailleurs, vous le voyez, la fée tourne le dos au pauvre homme). A moins que …
  • “Un homme descendait de Jérusalem vers Jéricho et il tomba entre les mains des voleurs qui le dépouillèrent, et après l’avoir couvert de plaies, ils s’en allèrent le laissant à demi-mort. Or il arriva qu’un prêtre descendait par le même chemin et l’ayant vu, il passa outre. Pareillement, un lévite, étant venu là, le vit et passa outre. Mais un Samaritain, qui était en voyage, vint près de lui, et le voyant, fut touché de compassion. Il s’approcha, banda ses plaies, y versa de l’huile et du vin. Puis il le plaça sur sa monture, il le transporta dans une hôtellerie où il prit soin de lui” (Saint-Luc, X). http://www.universdelabible.net/lire-la-segond-21-en-ligne/ref,Luc%2010.25-37/ .
Et des bons Samaritains, il en existe. Je suis sûre que vous en avez déjà rencontré.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Memphis 1532 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine