Magazine Culture

Roberto Juarroz – Je joue parfois à m’atteindre… (1965)

Par Stéphane Chabrières @schabrieres

Roberto JuarrozJe joue parfois à m’atteindre.
Je fais avec celui que je fus
et avec celui que je serai
la course de celui que je suis.

Parfois je joue à me dépasser.
Je fais alors peut-être
la course de celui que je ne suis pas.

Mais il est une autre course
où je jouerai à me faire dépasser.
Celle-là sera la véritable course.

*

Alguna vez juego a alcanzarme.
Corro con el que fui
y con el que seré
la carrera del que soy.

Y alguna vez juego a pasarme.
Corro entonces quizá
la carrera del que no soy.

Pero hay todavía otra carrera
en la que jugaré a hacerme pasar.
Y ésa será la carrera verdadera.

***

Roberto Juarroz (1925-1995)Troisième poésie verticale (Tercera Poesía Vertical, 1965) – Traduit de l’espagnol (Argentine) par Roger Munier



Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Stéphane Chabrières 13365 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines