Magazine Cinéma

revue de sortie dvd spécial cinéma francophone Des nouvelles de la planete mars, préjudice, rosalie blum, tout pour etre heureux

Par Filou49 @blog_bazart
14 août 2016

 Profitons de ce plein été pour parler des sorties DVD de ce mois de juillet aout avec des films francais, et même belges pour le dernier qui nous avait beaucoup plus lors de leurs sorties en salles : 

 1. Des nouvelles du bon dieu, Dominik Moll ( Diaphana Vidéo- sortie le 23/08)

DES NOUVELLES DE LA PLANETE MARS_DVD_3D

Il était un temps àù Dominik Moll,  le formidable cinéaste de Harry un ami qui vous veut du bien. mais aussi des plus méconnus mais originaux et Lemming, attirait pas mal de spectateurs dans les salles. malheureusement, des nouvelles de la planète mars, présenté hors-compétition au Festival international du film de Berlin, a fait un v passage éclair daéritable dans les salles de cinéma, montre que le vent a tourné pour Moll, alors même que son dernier film, vu le week end dernier par Michel mérite largement le coup d'oeil...

 Philippe Mars est un doux humaniste, il croit au vivre ensemble et à la bienveillance naturelle de l’Homme.

Sauf que son voisin ricane de tant de naïveté, sa fille le traite de looser, son fils, nouvellement végane, de mangeur de cadavre et son ex-femme, journaliste surbookée, d’inconscient devant la gravité de la situation géopolitique européenne…Philippe Mars est un honnête homme et lorsque un collègue de bureau dépressif lui demande l’hospitalité et s’incruste, là il est à deux doigts de se révolter. Mais Philippe Mars est un gentil et on ne se refait pas.

Dominik Moll, dans cette drôle de comédie, nous parle des drôles liens qui nous unissent et qui nous attache aussi, questionne la paternité et  l’entraide entre les Hommes. On a parfois besoin de doux dingues pour avancer dans la vie.

 Dominik Moll questionne la recherche de l’idéal et  explore les vicissitudes du quotidien sur le ton d'une comédie assez surréaliste, une sorte de cauchemar joyeux aux dialogues particulièrement recherchés, avec un duo François Damiens/ Vincent Macaigne  aux petits oignons.

Un formidable scénario, des acteurs épatants, mention spéciale aux ados énervants à souhait, du rythme  et de la mise en scène, mais que manque-t-il à ce très bon film… des spectateurs… alors n'hésitez pas... rattrapez vous sur le dvd qui sort le 21 aout chez dipahana et tf1 vidéo.. 

"Des nouvelles de la planète Mars", au cinéma le 9 mars (bande-annonce)

2.Rosalie Blum- sortie 3/08- M6 vidéo

rosalieblum
 "Rosalie Blum", sorti en DVD début aout après un assez beau succès en salles est une petite merveille d'optimisme et d'intelligence qui fait du bien à l'âme.

 Adapté d'un roman graphique en trois volets de Camille "Rosalie Blum", Camille Jourdy. le premier long métrage de Julien Rappeneau fils du grand cinéaste Jean Paul Rappeneau est un puzzle dont les pièces vont se mettre en place au fur et à mesure  avec une vraie grâce et une belle maitrise formelle et scénaristique.

On rentre avec beaucoup de délicatesse et bonheur dans  l'existence de Vincent, coiffeur dans une petite ville de province, propriétaire d'un chat et fils d'une mère envahissante, et dans plusieurs autres  personnages un peu dépressifs, un peu fantasques mais néanmoins ancrés dans le réel.

Le film est construit de fort belle façon , comme la BD originelle, en forme de puzzle dont les pièces ne se mettront en place qu'au fur et à mesure des trois parties successives narrées et vues par les trois personnages différents du film..

Une pincée de Ran de Kurosawa - ou de Babel d'Innaritu pour la construction audacieuse du récit, un zeste d'Amélie Poulain pour l'univers visuel et l'idée qu'une personne peut changer le quotidien des autres, voilà qui ne peut que metttre du baume au coeur et la jolie bande originale de Martin Rappeneau, frère du réalisateur, enveloppe le tout d'une fort belle manière.

 Niveau casting, et pour son premier rôle principal au cinéma, Kyan Khojandi , bien à son aise, est entouré d'une belle brochette d'actrice féminine : Noémie Lvovsky, qui joue le rôle titre, et qui est comme toujours impeccable,  mais aussi Anémone, la merveilleuse Alice Isaaz et Sara Giraudeau ( une autre fille de)... Bref, une très jolie fable à la fois profonde et légère, et parfaitement maitrisée, que demander de plus?

 Dans les peu nombreux bonus du DVD, on notera un interessant entretien croisé des acteurs. Kyan Khojandi, Alice Isaaz, Sara Giraudeau, Noémie Lvovsky avec le réalisateur Julien Rappeneau nous donnent des anecdotes sur l’approche de leur personnage, de la façon dont le récit est racont ainsi que le bonus Du roman graphique au film qui nous montre  comment le travail d’adaptation s’est effectué à partir du roman graphique. 

 3. TOUT POUR ÊTRE HEUREUX  - sortie 17 Août  chez TF1 VIDEO)

 
tout pour

Une des bonnes surprises d'un cinéma français populaire et accessible avec  "Tout pour être heureux", une comédie familiale avec Manu Payet et Audrey Lamy qui a connu un beau succès en salles....

Adapté du roman de Xavier de Moulins, "Un coup à prendre", "Tout pour être heureux "  (le titre du film prête moins à confusion :o) est le second long métrage de Cyril Gelblat dont le premier film "Les Murs porteurs " traitait déjà des thématiques de la transmission, de la place que l’on a au sein de sa famille et du rapport parents-enfants.

Cette chronique d'une séparation est finement racontée, avec des dialogues justes et souvent amusants de la vie quotidienne, de personnages profondément humain, jamais caricaturaux donnant  des scènes souvent touchantes marquée par le jeu naturel et maîtrisé des acteurs.

"Tout pour être heureux " se propose d'étudier sans prétention mais avec finesse, les conséquences d'une séparation dans ce qu'elle oblige chacun des membres du couple à prendre ses responsabilités par rapport aux relations avec les enfants, un sujet finalement rarement abordé sous cet angle. 

On s'identifie facilement à ces êtres humains plein de failles, qui courent après le temps ou au temps qui poursuit cette famille, à ce duo qui a le plus grand mal à communiquer.

Résultat, on a affaire à une  jolie comédie moins convenue qu'on aurait penser de prime abord avec le pitch et les comédiens présents à l'affiche. Et Manu Payet, au jeu parfois limité,  étonne ainsi dans le rôle d'un adulescent qui va réussir à assumer progressivement son statut de paternel.

Sincère et nuancé, Manu Payet est une des bonnes surprises de cette chronique douce amère, savant dosage toujours difficile à trouver entre rires et émotions, pleine de tendresse et de sensibilité, et surtout   moins  délibérement comique  et stéréotypée qu'annoncée.


 

En bonus un Making Of assez attendu mais qui insiste sur la bonne humeur du tournage entre les acteurs du film

4.Préjudice, 26  juillet, Blaqout Vidéo

prejudice

 Premier long métrage d'Antoine Cuypers, Préjudice, récompensé au Festival Premiers Plans d’Angers, dresse un portrait glaçant de la petite‑bourgeoisie provinciale. Étranger dans ce cocon anxiogène qu’il côtoie pourtant depuis toujours, le fils inadapté demeure seul contre tous et compte bien le faire savoir.

En DVD depuis le  le 26 juillet  chez Blaq Out,  Préjudice d'Antoine Cuypers  fera incontestablement partie des grandes réussites, et on espère que ce premier long métrage en appellera d'autres tout aussi brillants tant il fait preuve d’une sacrée maitrise formelle tout autant qu’un sens du récit  d'une perfection remarquable . 

 Le jeune réalisateur belge orchestre en effet de fort belle façon un quasi huis-clos glaçant et oppressant pour nous plonger dans un repas de famille a priori comme il en existe tant et tant mais qui petit à petit va s'avérer être particulièrement tendu et oppressant. Alors, évidemment c'est ce genre de films   peu confortable pour le spectateur qui ne se détendra jamais vraiment,  ressentant  un sentiment de malaise presque étouffant, même pendant les ( fausses) plages de repos où les protagonistes semblent revenir à de meilleures intentions.. Ce sujet- la difficulté d’élever un enfant pas dans la "norme" et les conséquences que cette éducation peut mener à terme est un thème particulièrement délicat que  Cuypers aborde avec la frontalité et le ton qu'il faut, n'omettant pas la violence et l'amertume inhérente à ce genre de relations. Le spectateur est bousculé, dérangé, mais garde les yeux rivés à l'écran pour voir jusqu'où cette famille peut se déchirer, d'autant plus que les comédiens sont vraiment remarquables, notamment Nathalie Baye- remise totalement du faux pas La volante- l'attachant Arno, très émouvant en père bourru mais faible, la décidément formidable et ravissante Arianne Labed, et évidemment comme il a déjà été dit plusieurs fois ici et là la révélation totale du film,  l'éblouissant Thomas Blanchard jusqu'à présent entr'aperçu ici et là,  et qui parvient d'une scène à l'autre à ce qu'on ressente pour lui de l'attachement puis un fort agacement, un peu comme le personnage de la mère éprouve pour lui...  

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Inclus également, un entretien avec le réalisateur suivi de deux de ses courts métrages inédits : Autonomie de la volonté (2009) et A New Old Story (2012).  


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Filou49 15144 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines