Magazine Culture

Alors c'était comment cet anniversaire ? CINÉ : Jason Bourne, la recette du baba au rhum

Publié le 15 août 2016 par Nathpass
Déjà c'est à 62 ans que je me rends compte que j'ai 60 ans et que je suis à la retraite et que j'ai déjà vécu comme plusieurs vies au travers des messages que m'ont laissé mes amis si diversement répartis dans le temps et surtout au carrefour de ces vies multiples qui m'ont portée : le quotidien les études toujours inachevées le bureau et le théâtre et mes envies d'aller plus loin avec des artistes rencontrés au hasard  : de l'amitié, du desir de faire ensemble quelque chose pour continuer à se voir, d'écriture des lettres, des petits mots échangés, des films , des pièces qu'ont se refait, qu'on épluche sans fin et dont on d'affubler comme références, qui nous ont aussi avec certains éloignés séparés. Il y a des morts dans tout cela...Le 13 août : Tout à l'heure à la terrasse d'un café qu'on aime bien un couple s'est installé avec un large paquet ils l'ont même confié au garçon car ils ne savaient pas où le poser ; c'était un baba au rhum... On a sympathisé et le monsieur, il s'appelle Gilles Nicolas, m'a dessiné sa recette sur une carte postale représentant une de ses œuvres une tête de singe que joli signe et cadeau a l'origine il est sculpteur et pas pâtissier. Il m'a souhaité pour demain un bon anniversaire. Son amie jolie aux yeux tendres, elle m'a montré la bouteille de rhum, il ne faut pas prendre du rhum Negrita... www.gillesnicolas.comAlors c'était comment cet anniversaire ? CINÉ : Jason Bourne, la
recette du baba au rhum
Alors c'était comment cet anniversaire ? CINÉ : Jason Bourne, la
recette du baba au rhum
Alors c'était comment cet anniversaire ? CINÉ : Jason Bourne, la
recette du baba au rhum
Alors c'était comment cet anniversaire ? CINÉ : Jason Bourne, la
recette du baba au rhum
Alors c'était comment cet anniversaire ? CINÉ : Jason Bourne, la
recette du baba au rhumAlors c'était comment cet anniversaire ? CINÉ : Jason Bourne, la
recette du baba au rhum
Alors c'était comment cet anniversaire ? CINÉ : Jason Bourne, la
recette du baba au rhumAlors c'était comment cet anniversaire ? CINÉ : Jason Bourne, la
recette du baba au rhumle 14 août : l'après-midi C'était vers 16h au Square Saint-Lambert, les enfants jouaient au foot ou faisaient de la trottinette, les femmes après avoir rangé tous les restes, ustensiles du pique nique, dansaient, l'une d'entre elles, se filmait et moi je n'ai pris qu'une photo lointaine ; une autre jeune femme m'a interpellée : vous nous avez filmées ? - non j'ai juste pris cette photo parce que j'aimais bien.... - on voit nos visages ? - Non j'ai juste pris une photo parce que j'aimais bien... - l'ambiance, mais alors Madame, il faut aller en Martinique...Après on est allés au cinéma voir Jason Bourne ah je vous entends déjà, un peu, mais le jour de son anniversaire on a envie de le partager avec quelqu'un, avec lui, mon Chéri. J'ai été des années seule à tanner mes amis pour faire quelque chose avec moi, le jour de mon anniversaire, à cause d'un retard, celui des enfants uniques, et aussi de l'époque, la classe socio-culturelle : ça ne se fêtait pas,.. à cause des groupes, des troupes de théâtre ou les metteurs en scène le fêtent ; et j'ai mis des années à accepter l'idée que certains s'obligeaient. Parce qu'ils mettaient toutes les obligations, dans le même sac : la visite à l'hôpital comme l'anniversaire des amis célibataires. Mais revenons à Jason Bourne on a été partagés on en a même discuté avec d'autres spectateurs en sortant, moi sur la non crédibilité de Vincent Cassel dans "l'atout". Et puis sur la longueur et surenchère des scènes d'action. Pourtant sur le début à Athènes c'est très fort, pourtant Matt Damon, vieilli il est encore plus vrai, et les autres acteurs Tommy Lee Jones. Et le plus décevant c'est le non surprenant du scénario. Pourquoi je ne supporte pas Vincent Cassel parce que son jeu est immuable et m'est insensible, il n'y est pour rien, si je l'ai vu débuter avec Pascal Demolon au théâtre et que j'ai trouvé toujours Pascal Demolon bien plus crédible dans les rôles de méchant. Et donc je me venge avec effet rétrospectif. Y a pas prescription !Et le soir ? le Resto du quartier, j'ai mal choisi mon plat, mais mon chéri s'est régalé, et il n'y avait pas de baba au rhum et nous n'y avons rencontrés personne, comme la veille au soir lorsque nous n'y prenions qu'un verre..

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Nathpass 1125 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte