Magazine Culture

Fête du Bruit : « Choquée et déçue par l’accueil du festival »

Publié le 18 août 2016 par Efflorescenceculturelle
Fête du Bruit : « Choquée et déçue par l’accueil du festival »

Indochine, Casseurs Flowters, Salut c'est cool, Mass Hysteria ou les Cranberries, les absents au dernier moment... La programmation laissait présager un festival grand en émotions. Malheureusement, le week-end dernier ne s'est pas déroulé comme prévu, provoquant la colère des festivaliers.

Fête du Bruit : « Choquée et déçue par l’accueil du festival »
A l'issue de ces deux jours de fête le week-end dernier au festival Fête du Bruit à Landerneau, une festivalière habituée nous a envoyé une lettre. Quelque peu agacée, elle décrit un festival qu'elle " ne reconnaît plus ". Nous publions son message ci-dessous :

" Vendredi dernier, c'est avec impatience que l'on se rend sur le site de la fête du bruit à Landerneau, prêtes à passer un week end de folie, à la hauteur des années précédentes.

Cette année le festival passe sur une édition de 3 jours, vraiment hâte de découvrir ce que l'organisation nous réserve pour fêter ça !
Et là, c'est la déception. Capacité d'accueil surestimé, attente, une ambiance qui a du mal à décoller et encore de l'attente ! Un site plein à craquer quelque soit le concert, impossible de prévoir le temps d'attente pour rentrer sur le site. On totalise près de 8 h d'attente sur la durée du week-end. Le vendredi, arrivée devant l'entrée 15 minutes avant le show de Patrice, on espérait avoir droit à une ou deux chansons. On ne rentrera pas sur le site avant la fin du show.

Mais la plus grosse déception sera pour le samedi. Décidées cette fois ci à ne pas louper les Casseurs Flowters, on se rend sur le site une demi-heure avant le début du concert. Et là, surprise, le système de pré-filtrage est tout simplement fermé. On se retrouve bloquées avec 500 autres personnes, sans aucunes explication. Une fois cette barrière levée, c'est reparti pour une heure et quart d'attente sous le cagnard. On loupera encore une fois un concert, bloquées dans la queue. Je suis choquée et déçue de cette édition, qui pourtant n'était pas ma première.

Alors oui, en festival c'est normal d'attendre un peu, mais c'est aussi normal de réussir à assister à quelques concerts. Coup de grâce pour le samedi : l'annulation des Cranberries. Coup dur pour le festival mais surtout coup dur pour les festivaliers. Alors que l'information se trouvait en ligne depuis 18 h, aucune annonce sur le site du festival. Il faut attendre 21 h, devant la scène pour que l'on nous annonce finalement l'annulation du groupe. Après plusieurs heures d'attente pour rentrer, puis pour acheter les tickets consommations, beaucoup de festivaliers prennent très mal la nouvelle et quittent le site du festival immédiatement.

Après discussion avec quelques festivaliers, le ressenti sur le week-end est le même : un dispositif de fouilles insuffisant (surtout le samedi, face au 17 000 festivaliers), l'annulation des Cranberries pas très bien gérée (pas d'annonces sur le site entre les concerts précédents), le dispositif de sécurité et de secours très léger (on entend suite à un malaise " non on ne peut pas venir, nous ne sommes pas assez ") et surtout beaucoup TROP de festivaliers. Globalement et malgré les militaires patrouillant autour du site, il est difficile de se sentir en sécurité sur le site, plein à craquer et sans réelle présence de la sécurité.

On notera quand même le stand de mojitos et les stands de bières locales qui permettent de redresser le niveau. Mais cette année, pour nous comme pour beaucoup d'autres, la Fête du Bruit a fait flop. Je ne le reconnais plus. "


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Efflorescenceculturelle 5442 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines