Magazine Cinéma

Le prestige (2006)

Par Olivier Demangeon @critiks_moviz
LE PRESTIGE (2006)

Synopsis : Londres, au début du siècle dernier... Robert Angier et Alfred Borden sont deux magiciens surdoués, promis dès leur plus jeune âge à un glorieux avenir. Une compétition amicale les oppose d'abord l'un à l'autre, mais l'émulation tourne vite à la jalousie, puis à la haine. Devenus de farouches ennemis, les deux rivaux vont s'efforcer de se détruire l'un l'autre en usant des plus noirs secrets de leur art. Cette obsession aura pour leur entourage des conséquences dramatiques...

Origine du film : États-Unis, Royaume-Uni
Réalisateur : Christopher Nolan
Scénaristes : Jonathan Nolan, Christopher Nolan
Acteurs : Hugh Jackman, Christian Bale, Michael Caine, Scarlett Johansson, Rebecca Hall, Andy Serkis, David Bowie
Musique : David Julyan
Genre : Drame, Mystère, Thriller
Durée : 2h 08min
Date de sortie : 20 octobre 2006 (États-Unis), 10 novembre 2006 (Royaume-Uni), 15 novembre 2006 (France)
Année de production : 2006
Sociétés de production : Touchstone Pictures, Newmarket Films, Syncopy
Titre Original : The Prestige
Distribué par : Warner Bros. France

" The Prestige ", ou " Le Prestige " pour la version française, est un thriller dramatique américain, teinté de mystère, voir de fantastique, datant de 2006, réalisé par Christopher Nolan, à qui l'on doit également " Michael Caine, qu'on a pu voir dans " Scarlett Johansson, qu'on a pu voir dans " Notre commentaire : Interstellar " (2014). Les acteurs principaux sont Hugh Jackman, qu'on a pu voir dans " " (2015) ; Christian Bale, qu'on a pu voir dans " " (2006) ; Le Dernier Chasseur de Sorcières " (2015) ; Rebecca Hall, qu'on a pu voir dans " " (2015) et enfin Andy Serkis, qu'on a pu voir dans " Captain America, Le Soldat de l'Hiver " (2014) ; Episode VII - Le Réveil de la Force " (2015).

L'histoire proposée par " Le Prestige " nous invite à suivre Robert Angier (Hugh Jackman) et Alfred Borden (Christian Bale), deux magiciens rivaux œuvrant tous deux dans le Londres de la fin du XIXème siècle. Obsédés par l'idée de créer la meilleure illusion possible sur scène, ils se livrent une concurrence dans la surenchère avec des résultats qui seront tragiques.

Les producteurs Sam Mendès et Julian Jarrrold ont approché Christopher Priest afin de produire une adaptation de son roman " Le prestige ". Christopher Priest avait été impressionné par les films de Christopher Nolan, " Following " (1998) et " Memento " (2000).

En octobre 2000, Christopher Nolan a séjourné quelques temps au Royaume Uni pour faire la promotion de " Memento ". Durant ce séjour à Londres, il a lu le livre de Christopher Priest et en a discuté avec son frère, Johnathan Nolan, qui officie régulièrement comme scénariste. Un an plus tard, les droits du roman sont devenus disponibles, et ont été achetés par Aaron Ryder de la société Newmarket films.

A la fin de l'année 2001, Christopher Nolan étant très occupé par la post-production du film " Insomnia ", a demandé à son frère Johnathan de développer le scénario. Le processus d'écriture a été une longue collaboration entre les frères Nolan, se produisant par intermittence sur une période de 5 ans. Dans le scénario, les Nolan voulaient souligner l'approche de la magie à travers un récit dramatique. Le scénario a délibérément été structuré autour des trois éléments de l'illusion : l'engagement, le tour et le prestige. Christopher Priest a pleinement approuvé l'adaptation cinématographique de son roman, le décrivant comme un script extraordinaire et brillant.

Au début de l'année 2003, Christopher Nolan avait prévu de débuter le film mais la production de " Batman Begins " fut accélérée. Après la sortie de " Batman ", Christopher Nolan a donc pu lancer son projet en négociant la participation de Christian Bale et de Hugh Jackman.

Doté d'un budget de 40 millions de dollars, le tournage du film " Le Prestige " s'est essentiellement effectué en Californie. Débutant le 16 janvier 2006 pour s'achever le 9 avril de la même année. L'équipe de tournage avait identifié près de 70 endroits dans Los Angeles qui ressemblaient au Londres de la fin du XIXème siècle. La costumière Joan Bergin a choisi la mode Victorienne moderne et attrayante pour Scarlett Johansson. Le directeur de la photographie, Wally Pfister a capturé l'ambiance avec des tons de terre douce de manière à proposer un contraste de fond en noir et blanc, ce qui conduit les visages des acteurs au premier plan.

" Le Prestige " a rapporté 14,8 millions de dollars lors du premier week-end d'exploitation aux Etats-Unis se classant ainsi à la première place du Box office. En tout, le film a rapporté 109 millions de dollars dont 53 rien qu'aux Etats-Unis. Avec " The Illusionist " (2006) et " Scoop " (2006, dans lequel jouent également Scarlett Johansson et Hugh Jackman), " Le Prestige " est l'un des trois films de l'année 2006 explorant le monde des magiciens.

Le scénario de ce film, " Le Prestige ", est particulièrement soigné, proposant une histoire dense et sophistiquée. La mise en scène est tout aussi réussie et prouve le réel talent que possède Christopher Nolan, élevant " Le Prestige " au niveau des meilleurs films de l'année 2006. La rivalité entre les deux personnages principaux peut facilement se comparer à celle entre Mozart et Salieri dans le film " Amadeus ".

On ne peut que saluer la performance des deux principaux protagonistes, Hugh Jackman et Christian Bale, sans oublier le regretté David Bowie, quasiment méconnaissable dans le rôle de l'inventeur Nicola Tesla, dans un style très british, droit et rigoureux.

" Le Prestige " a fait l'objet d'une édition en DVD ainsi qu'en Blu-ray, paru le 6 juin 2007 chez Warner Home Vidéo France. Pour de plus amples renseignements, n'hésitez pas à consulter la fiche du film sur le site DVD.Fr.

En conclusion, " Le Prestige " est un film qui réussit pleinement à mélanger le drame et le mystère avec une pointe de science fiction. Le scénario est particulièrement bien écrit et le casting pleinement à la hauteur du film. L'atmosphère particulière d'un Londres historique est finement restituée. L'intrigue est permanente et nous garde immergés dans cette dualité mortelle faisant de ce film un excellent divertissement

Notre note :
LE PRESTIGE (2006)
Bande-annonce :

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Olivier Demangeon 202 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines