Magazine Cinéma

[Critique] HORS CONTRÔLE

Par Onrembobine @OnRembobinefr

[Critique] HORS CONTRÔLE

[Critique] HORS CONTRÔLE

Partager la publication "[Critique] HORS CONTRÔLE"

Titre original : Mike and Dave Need Wedding Dates

Note:

★
★
★
☆
☆

Origine : États-Unis
Réalisateur : Jake Szymanski
Distribution : Zac Efron, Adam Devine, Aubrey Plaza, Anna Kendrick, Stephen Root, Stephanie Faracy, Sugar Lyn Beard, Sam Richardson…
Genre : Comédie/Adaptation
Date de sortie : 17 août 2016

Le Pitch :
Mike et son frère Dave aiment faire la fête. Négociants en alcool, ils aiment aussi en abuser et finissent immanquablement par gâcher toutes les soirées auxquelles ils sont conviés. Alors que leur sœur va se marier à Hawaï, leurs parents les somment de se trouver deux cavalières respectables pour éviter d’encore une fois semer le chaos. Ils font ainsi la connaissance de deux amies aussi délurées que borderline, qui se font passer pour ce qu’elles ne sont pas afin de profiter gratuitement du voyage. Bien sûr, les choses ne vont pas tarder à déraper. Histoire vraie…

La Critique :
Les Mike et Dave incarnés par Adam Devine et Zac Efron existent vraiment. Le film est d’ailleurs l’adaptation du livre dans lequel ils racontent comment ils ont passé une petite annonce sur le net pour trouver des cavalières bien sous tous rapports afin de contenter leurs parents à l’occasion du mariage de leur sœur. Le fait de savoir que tout, ou à peu près tout, ce qui se déroule à l’écran s’est aussi déroulé dans la vraie vie, suffit-il à conférer un surplus de quelque chose au long-métrage ? Pas vraiment. Le problème, et on l’identifie assez vite, c’est que Hors Contrôle (à ne pas confondre avec Hors de Contrôle, avec Mel Gibson ou avec Hors Limites, avec Steven Seagal), obéit au sempiternel schéma de la comédie américaine classique par excellence. Une recette que les scénaristes appliquent de plus en plus souvent sans même essayer d’y mettre leur grain de sel, et qui s’avère donc à la longue ultra prévisible.
Ici, Mike et Dave font la fête, se comportent comme des animaux et font le désespoir de leur famille. Ils trouvent des filles sympas qui en fait se font passer comme telles pour pouvoir gratter à l’œil un voyage à Hawaï, les choses dérapent, mais à la fin… Bon, nous n’allons pas dévoiler le dénouement, mais le fait est que Hors Contrôle est justement très ironiquement sous contrôle. L’intrigue est cousue de fil blanc et on sait précisément ce qui va se passer, une demi-heure avant que cela ne se passe. En fait, on le sait même dès le début, c’est dire…
L’espoir de voir en cette nouvelle comédie voulue irrévérencieuse un brûlot hyper provoquant qui dynamiterait l’ordre établi, s’envole aussi vite qu’il n’est venu. Mais est-ce que le plaisir n’est pour autant pas au rendez-vous ? Heureusement si ! Un plaisir relatif, mais un plaisir quand même.

Hors-contrôle

Il est plutôt amusant de constater que Jake Szymanski a joué un tout petit rôle dans Frangins malgré eux, le chef-d’œuvre d’Adam McKay avec Will Ferrell et John C. Reilly. C’est marrant car au fond, Hors Contrôle est une version très light de Frangins malgré eux. Les Mike et Dave du film sont en quelque sorte des doubles délavés de Brennan et Dale. Ils sont un peu à la ramasse, s’entendent comme larrons en foire et font le désespoir de leurs parents. Toute la dynamique de Hors Contrôle repose sur le duo que forment Adam Devine et Zac Efron comme Frangins malgré eux jouissait de la complicité de Will Ferrell et de John C. Reilly. Le problème ici, n’est donc pas d’arriver à déterminer si Efron et Devine sont à la hauteur, mais plutôt de s’apercevoir rapidement que l’écriture ne l’est pas. Pas quand elle enfile les clichés en tout cas vu que dans le cas présent, la seule chose qui semble intéresser les scénaristes est d’enchaîner les vannes. Des vannes heureusement plutôt efficaces, qui permettent aux comédiens de s’amuser, et nous avec. Car si le script est faiblard et un peu trop « facile » pour être honnête, les acteurs, eux, sont parfaitement en place.
On devine d’ailleurs (si on en croit le bêtisier du générique final) que le réalisateur a eu le bon goût de leur laisser les coudées franches niveau improvisation et c’est bien. Que ce soit Adam Devine (que l’on rêve de voir dans un film qui lui donnera la possibilité d’exploiter pleinement sa verve comique), Zac Efron (excellent), la sulfureuse et délirante Aubrey Plaza ou Anna Kendrick (qui écorne joyeusement son image de belle-fille idéale), tous relèvent le niveau et pimentent un spectacle finalement très cadré. Quelques séquences s’avérant même carrément enthousiasmantes. Suffisamment en tout cas pour laisser une bonne impression une fois que les lumières de la salle de cinéma se rallument.

Hors Contrôle se situe dans la bonne moyenne de ces comédies modernes qui essayent de noyer le classicisme de leur structure dans un déferlement de blagues salaces et trash. Quelques fois ça marche et d’autres fois moins, mais cela ne suffit pas à faire illusion. Contrairement à des œuvres comme Frangins malgré eux, Mes Meilleures Amies, ou pourquoi pas Serial Noceurs (qui est cité parmi de multiples références) qui faisaient preuve d’une véritable audace dans l’écriture, cette gentille farce fait un peu pâle figure. C’est d’autant plus regrettable que l’histoire en elle-même aurait peut-être pu déboucher sur un résultat un peu plus frondeur si on n’avait pas absolument voulu la faire entrer dans un cadre dans lequel elle se sent à l’étroit.
Pas mémorable, cette aventure sous le soleil d’Hawaï pourra donc faire le job pour les amateurs qui ont déjà tout vu. Les autres seront plus avisés de se tourner vers les vrais classiques du genre.

@ Gilles Rolland

hors-contrôle-cast
  Crédits photos : 20th Century Fox France


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Critique Bluray: M

    Critique Bluray:

    Titre du film : M Réalisation : Joseph Losey Assistant réalisateur : Robert Aldrich Scénario : Leo Katcher, Norman Reilly Raine, Waldo Salt d’après l’œuvre de... Lire la suite

    Par  Cinedingue
    CINÉMA, CULTURE, DVD, LIVRES, MUSIQUE
  • Critique: Desierto

    Critique: Desierto

    Réalisation Jonás Cuarón Scénario Jonás Cuarón Mateo Garcia Acteurs principaux Gael García Bernal Jeffrey Dean Morgan Sociétés de production... Lire la suite

    Par  Cinedingue
    CINÉMA, CULTURE, DVD, LIVRES, MUSIQUE
  • Critique: Julieta

    Critique: Julieta

    Réalisation Pedro Almodóvar Scénario Pedro Almodóvar d’après des nouvelles d’Alice Munro Acteurs principaux Emma Suárez Adriana Ugarte Daniel Grao Inma... Lire la suite

    Par  Cinedingue
    CINÉMA, CULTURE, DVD, LIVRES, MUSIQUE
  • Critique: Irréprochable

    Critique: Irréprochable

    Réalisation Sébastien Marnier Scénario Sébastien Marnier Acteurs principaux Marina Foïs Jérémie Elkaïm Joséphine Japy Sociétés de production Avenue B Production... Lire la suite

    Par  Cinedingue
    CINÉMA, CULTURE, DVD, LIVRES, MUSIQUE
  • Critique Bluray: The Witch

    Critique Bluray: Witch

    Réalisation Robert Eggers Scénario Robert Eggers Acteurs principaux Anya Taylor-Joy (en) Ralph Ineson Kate Dickie Harvey Scrimshaw Ellie Grainger Lucas Dawson... Lire la suite

    Par  Cinedingue
    CINÉMA, CULTURE, DVD, LIVRES, MUSIQUE
  • Critique: Nocturama

    Critique: Nocturama

    Réalisation Bertrand Bonello Scénario Bertrand Bonello Acteurs principaux Vincent Rottiers; Finnegan Oldfield; Hamza Meziani; Manal Issa Sociétés de production... Lire la suite

    Par  Cinedingue
    CINÉMA, CULTURE, DVD, LIVRES, MUSIQUE
  • Critique: Comancheria

    Critique: Comancheria

    Titre original Hell or High Water Réalisation David Mackenzie Scénario Taylor Sheridan Acteurs principaux Chris Pine Ben Foster Jeff Bridges Gil Birmingham... Lire la suite

    Par  Cinedingue
    CINÉMA, CULTURE, DVD, LIVRES, MUSIQUE

A propos de l’auteur


Onrembobine 56476 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines