Magazine Culture

Colonia de Florian Gallenberger

Par Artemissia Gold @SongeD1NuitDete

Colonia de Florian Gallenberger


Colonia de Florian GallenbergerDate de sortie : 
20 juillet 2016
Durée : 1h 50min
De : Florian Gallenberg
Avec : Emma Watson, Daniel Brühl, Michael Nyqvist…
Genres : Drame, historique, thriller
Nationalités : Allemand, Luxembourgeois, Français

Synopsis:

Chili, 1973. Le Général Pinochet s’empare du pouvoir par la force. Les opposants au coup d’Etat descendent dans la rue. Parmi les manifestants, un jeune couple, Daniel photographe et son ami Lena. Daniel est arrêté par la nouvelle police politique. Il est conduit dans un camp secret, caché dans un lieu reculé au sein d’une secte dirigée par un ancien nazi. Une prison dont personne n’est jamais sorti. Pour retrouver son amant, Lena va pourtant rentrer dans la Colonia Dignidad.

Mon avis :

J’ai été attirée par ce film tout d’abord grâce à son actrice principale Emma Watson que j’apprécie beaucoup tant par son jeu que par ses actions personnelles pour le droit des femmes. La bande d’annonce choc m’a confortée dans l’idée que ce film pourrait être excellent. Je peux vous dire qu’il l’a été !

Nous sommes propulsés au Chili en 1973. Lena, hôtesse de l’air, vient d’atterrir et profite de ses quelques jours sur place pour retrouver Daniel son petit ami y vivant depuis plusieurs mois. Le jeune homme prend part active dans le soutien à l’actuel président Salvador Allende, dessinant notamment les affiches pour les manifestations. Lors du coup d’état du 11 septembre qui permet au Général Pinochet de prendre la tête du pays, les opposants sont arrêtés. Parmi eux, Daniel et Lena. Si la jeune femme est rapidement mise hors de cause, Daniel est lui conduit dans un camp isolé. Lena va alors tout faire pour le retrouver et va entrer volontairement dans la Colonia Dignidad, sorte de secte religieuse dont personne ne sait ce qu’il s’y passe.

Dès les premières minutes du film une angoisse s’installe progressivement chez le spectateur. L’atmosphère est tendue, les manifestations sont partout, on sait que le pire va arriver et quand le coup d’état a lieu tout s’accélère, on est alors entraînés dans un enchaînement d’événements tel qu’il est impossible de décrocher. Quand Daniel est arraché à Emma c’est un véritable déchirement qui soulève pas mal d’interrogations : qu’est-ce qu’on aurait fait à sa place ? est-ce qu’on aurait été capables de se faire interner dans la Colonia ? Car si la jeune femme pense tout d’abord qu’elle va recevoir de l’aide pour le sortir de là, elle comprend vite qu’elle sera seule et qu’elle n’aura aucun soutien même de la part d’associations pour les droits de l’Homme qui sont impuissants face à la Colonia. En clair, personne ne sait rien, personne n’en est jamais sorti et personne ne peut intervenir. Très engageant !

Rapidement nous entrons donc avec Lena dans la Colonia Dignidad et rencontrons son leader Paul Schäfer. Là encore, un malaise s’installe et on comprend vite que l’homme qui se dit proche de Dieu est davantage un bourreau qu’un religieux. Lena va apprendre à respecter les règles très strictes de la colonie sans jamais savoir quand et si elle reverra un jour David, les hommes et femmes vivant séparés.

Comme on pouvait s’en douter, la vie dans la colonie est un véritable calvaire et j’ai été en grand stress jusqu’à la fin du film. L’ambiance et le jeu des acteurs sont une totale réussite, Emma Watson est extrêmement convaincante et pour moi c’est son meilleur rôle depuis longtemps. Son partenaire Daniel Brühl, que je ne connaissais pas du tout avant, joue également très bien son personnage qui est d’ailleurs assez particulier (mais je n’en dirai pas plus !).

Au-delà du bon film captivant, Colonia nous permet de découvrir un pan de l’Histoire qu’on connait finalement assez mal. Personnellement je n’avais jamais entendu parler de la Colonia Dignidad avant de voir ce film. Pourtant 1973 ce n’est pas si vieux que ça… Ce film nous ouvre donc les yeux sur une des horreurs qui a eu lieu sous Pinochet et rien que pour ça c’est un film à voir. Enfin impossible de ne pas penser à toutes les autres sectes qui doivent encore exister aux quatre coins du monde. Franchement ça fait froid dans le dos !

Je conseille donc ce film à tout le monde (enfin dans la limite du raisonnable, pour les enfants ce n’est pas l’idéal !) et pas d’inquiétude, le film joue sur la tension et l’angoisse mais ce n’est pas non plus un film d’horreur !

Inoubliable

Galerie photos

colonia 7 colonia 6 colonia 5 colonia 4 colonia 3 colonia 1

Colonia de Florian Gallenberger


Colonia de Florian GallenbergerDate de sortie : 
20 juillet 2016
Durée : 1h 50min
De : Florian Gallenberg
Avec : Emma Watson, Daniel Brühl, Michael Nyqvist…
Genres : Drame, historique, thriller
Nationalités : Allemand, Luxembourgeois, Français

Synopsis:

Chili, 1973. Le Général Pinochet s’empare du pouvoir par la force. Les opposants au coup d’Etat descendent dans la rue. Parmi les manifestants, un jeune couple, Daniel photographe et son ami Lena. Daniel est arrêté par la nouvelle police politique. Il est conduit dans un camp secret, caché dans un lieu reculé au sein d’une secte dirigée par un ancien nazi. Une prison dont personne n’est jamais sorti. Pour retrouver son amant, Lena va pourtant rentrer dans la Colonia Dignidad.

Mon avis :

J’ai été attirée par ce film tout d’abord grâce à son actrice principale Emma Watson que j’apprécie beaucoup tant par son jeu que par ses actions personnelles pour le droit des femmes. La bande d’annonce choc m’a confortée dans l’idée que ce film pourrait être excellent. Je peux vous dire qu’il l’a été !

Nous sommes propulsés au Chili en 1973. Lena, hôtesse de l’air, vient d’atterrir et profite de ses quelques jours sur place pour retrouver Daniel son petit ami y vivant depuis plusieurs mois. Le jeune homme prend part active dans le soutien à l’actuel président Salvador Allende, dessinant notamment les affiches pour les manifestations. Lors du coup d’état du 11 septembre qui permet au Général Pinochet de prendre la tête du pays, les opposants sont arrêtés. Parmi eux, Daniel et Lena. Si la jeune femme est rapidement mise hors de cause, Daniel est lui conduit dans un camp isolé. Lena va alors tout faire pour le retrouver et va entrer volontairement dans la Colonia Dignidad, sorte de secte religieuse dont personne ne sait ce qu’il s’y passe.

Dès les premières minutes du film une angoisse s’installe progressivement chez le spectateur. L’atmosphère est tendue, les manifestations sont partout, on sait que le pire va arriver et quand le coup d’état a lieu tout s’accélère, on est alors entraînés dans un enchaînement d’événements tel qu’il est impossible de décrocher. Quand Daniel est arraché à Emma c’est un véritable déchirement qui soulève pas mal d’interrogations : qu’est-ce qu’on aurait fait à sa place ? est-ce qu’on aurait été capables de se faire interner dans la Colonia ? Car si la jeune femme pense tout d’abord qu’elle va recevoir de l’aide pour le sortir de là, elle comprend vite qu’elle sera seule et qu’elle n’aura aucun soutien même de la part d’associations pour les droits de l’Homme qui sont impuissants face à la Colonia. En clair, personne ne sait rien, personne n’en est jamais sorti et personne ne peut intervenir. Très engageant !

Rapidement nous entrons donc avec Lena dans la Colonia Dignidad et rencontrons son leader Paul Schäfer. Là encore, un malaise s’installe et on comprend vite que l’homme qui se dit proche de Dieu est davantage un bourreau qu’un religieux. Lena va apprendre à respecter les règles très strictes de la colonie sans jamais savoir quand et si elle reverra un jour David, les hommes et femmes vivant séparés.

Comme on pouvait s’en douter, la vie dans la colonie est un véritable calvaire et j’ai été en grand stress jusqu’à la fin du film. L’ambiance et le jeu des acteurs sont une totale réussite, Emma Watson est extrêmement convaincante et pour moi c’est son meilleur rôle depuis longtemps. Son partenaire Daniel Brühl, que je ne connaissais pas du tout avant, joue également très bien son personnage qui est d’ailleurs assez particulier (mais je n’en dirai pas plus !).

Au-delà du bon film captivant, Colonia nous permet de découvrir un pan de l’Histoire qu’on connait finalement assez mal. Personnellement je n’avais jamais entendu parler de la Colonia Dignidad avant de voir ce film. Pourtant 1973 ce n’est pas si vieux que ça… Ce film nous ouvre donc les yeux sur une des horreurs qui a eu lieu sous Pinochet et rien que pour ça c’est un film à voir. Enfin impossible de ne pas penser à toutes les autres sectes qui doivent encore exister aux quatre coins du monde. Franchement ça fait froid dans le dos !

Je conseille donc ce film à tout le monde (enfin dans la limite du raisonnable, pour les enfants ce n’est pas l’idéal !) et pas d’inquiétude, le film joue sur la tension et l’angoisse mais ce n’est pas non plus un film d’horreur !

Inoubliable

Galerie photos

colonia 7 colonia 6 colonia 5 colonia 4 colonia 3 colonia 1

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Florian

    Florian

    Si vous désirez commander des cartes postales Prénom Lily la Plume : cliquez puis éditez le lien ci-dessous, ensuite : completez et envoyez ..... Ouvrir et... Lire la suite

    Par  Lilylaplume
    BD & DESSINS, POÉSIE
  • Rendez-vous des Web Analytics avec Alban Gérome (Barclays UK) et Florian...

    Rendez-vous Analytics avec Alban Gérome (Barclays Florian Giudicelli (Hotels.com octobre 2016 Lille

    La 8ème édition du "Rendez-vous des Web Analytics" aura lieu sur le plateau TV du salon #conext le jeudi 13 octobre 2016 à 17 h 30 à Lille Grand Palais. Lire la suite

    Par  Nicolasmalo
    EBUSINESS, EMARKETING, FINANCES, INTERNET
  • Guerilla de Laurent Obertone

    Guerilla Laurent Obertone

    Photographie (détail) de Juan Asensio. Acheter Guerilla sur Amazon. Nous considérerons comme un imbécile d'illustre lignage et, s'il se reproduisait hélas, de... Lire la suite

    Par  Juan Asensio
    CULTURE, LIVRES
  • Le Royaume, d’Emmanuel Carrère

    Royaume, d’Emmanuel Carrère

    Emmanuel Carrère est un nom qui traîne dans ma wishlist depuis pas mal de temps. J’en entends du bien, du mal, beaucoup d’avis très différents,... Lire la suite

    Par  Lacritiquante
    CULTURE, LIVRES
  • Salon du Livre et de la Presse Jeunesse de Montreuil 2016

    Salon Livre Presse Jeunesse Montreuil 2016

    Aaaaaaah le SLPJ ! En toutes lettres : le Salon du Livre et de la Presse Jeunesse de Montreuil. Un rendez-vous incontournable de la scène littéraire qui a bien... Lire la suite

    Par  Lacritiquante
    CULTURE, LIVRES
  • Swiss Rocks for Christmas

    Swiss Rocks Christmas

    --> On débute avec un groupe lucernois, Monotales, qui revient avec un 3ème album WEEKEND LOVE. Lorsqu’on entend le premier titre "Don’t Miss You Yet", un nom... Lire la suite

    Par  Lordsofrock
    CULTURE, MUSIQUE, POP/ROCK
  • C'est lundi, que lisez-vous? #61

    C'est lundi, lisez-vous?

    Rendez-vous initié par Mallou qui s’est inspirée de It’s Monday, What are you reading ? by One Person’s Journey Through a World of Books. Le récapitulatif des... Lire la suite

    Par  Annabelle
    CULTURE, LIVRES

A propos de l’auteur


Artemissia Gold 65022 partages Voir son profil
Voir son blog

Magazines