Magazine Cinéma

[Dossier] Fantasia 20ème édition – partie 2

Par Onrembobine @OnRembobinefr
[Dossier] Fantasia 20ème édition – partie 2

Partager la publication "[Dossier] Fantasia 20ème édition – partie 2"

La Corée du Sud à l’honneur dans cette deuxième partie de compte-rendu. Ça tombe bien, c’est mon cinéma chouchou. Youpi !

Dernier Train pour Busan, de Yeon Sang-ho – Note:

★
★
★
★
☆

photo traintobusan_01

Encore un film de zombie ? Ouais, je sais, t’en peux plus. Moi pareil, ras la soupe de ces morsures moisies, ces GROAAARK à gogo sur du mouv’ sanguinolent en slow-mo. On peut passer à autre chose steuplé ? Voilà, on est à la même place. Ben pas là. Pas encore, pas cette fois. Il faut voir Train to Busan d’abord. Parce que c’est coréen. Parce que ça se passe dans un train. Parce qu’on aime le coréen qui se passe dans un train. Parce que c’est généreux, hyper divertissant. Et que jamais, ça nous prend pour des cons. Vazy fonce !

Seoul Station, de Yeon Sang-ho – Note:

★
★
★
½
☆

photo seoulsta_01

Attends mec, je viens de lire le nom d’un réal qui sonne pareil. Erreur de copié/collé là, non ? Pas du tout, c’est le même réal… et encore une histoire de zombies. Ah non, hein, on avait dit plus de zombie. Oui je sais, mais là c’est pas pareil, c’est de l’animation. Et c’est très cool. Ça commence par un clochard mordu sauf qu’il n’y a que son copain pour s’en inquiéter. Et puis, de toute façon, personne ne veut l’écouter. Après, bien sûr, l’épidémie se propage et une grande partie de la ville est vite infectée. Classique mais bien fichu, une bonne tension sur une animation jolie et globalement fluide. Il n’y a que la fin qui m’a fait un peu tiquer en changeant de ton de façon abrupte. Pas grave, ça reste chouette.

The Phantom Detective, de Jo Sung-hee – Note:

★
★
★
½
☆

photo phantom_02

On termine la trilogie coréenne par un polar très graphique, sorti un peu de nulle part. Aucun écho, je ne connaissais ni le sujet, ni le réal. Tant mieux. Alors c’est l’histoire un détective privé qui n’a presque plus aucun souvenir de son enfance. La seule chose dont il se souvient, c’est la mort de sa mère et le visage du tueur. Deux petites filles vont l’accompagner dans la quête de ses souvenirs. Ça commence comme dans une BD de Blacksad, avant de prendre la tonalité d’un anime à la Lupin III. Les décors sont assez fous, les effets spéciaux fonctionnent bien. Et l’histoire, surtout, nous embarque sans sourciller avec le sourire. Bon, il y a bien quelques trous dans le script, quelques raccourcis, caricatures et facilités mais le rythme est là, dans un tout bien relevé. Imparfait mais emballant.

The Phantom Detective from Festival Fantasia on Vimeo.

@ Nicolas Cliet-Marrel


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Onrembobine 56476 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines