Magazine Culture

"Charlotte" : superficiel...

Par Lapetitebib @laptitebib

Charlotte de David Foenkinos (Gallimard)

C'est un livre que se lit vite. Et pour cause... Comme l'auteur revient à la ligne à chaque (courte) phrase, on peut tourner les pages à une vitesse folle! Pourquoi cette petite originalité typographique? Mystère...

A vrai dire, ce roman m'a laissé dubitative. Certes, on prend plaisir à la lecture (et on ne se fatigue pas trop) mais tout cela manque cruellement de corps ! L'auteur nous raconte la vie de Charlotte Salomon, artiste peintre qui connaîtra un succès posthume puisqu'elle mourut jeune, en déportation. Si le personnage est attachant, on a cependant une impression de superficialité assez dérangeante... De plus, l'auteur ponctue son histoire en parlant de ses recherches, ses émotions, ce qui n'apporte rien au roman.

En définitive, je me demande comment ce livre a pu être primé... S'il n'est pas désagréable à lire, il est cependant trop peu travaillé pour laisser une forte impression!


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Lapetitebib 9 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines