Magazine Culture

Céline Escouteloup – De travers (2015)

Par Stéphane Chabrières @schabrieres

Céline EscouteloupJe suis tombée en pleine rue
Sous le poids d’un moineau
Tombée en pleine rue
Sous le poids
D’une fleur cassée

De la lumière a giclé
Et puis du sang
Et puis : effondrement de confettis

Personne ne l’avait prédit.

Cette seconde où la musique est de travers.
Tout l’univers a trébuché.
Basculé.

On sent la mort et le rire aller
Main dans la main d’un seul mouvement

Et voilà une robe qui se met à tourner
À l’envers

***

Céline Escouteloup – Le soleil dans la bouche (2015)



Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Stéphane Chabrières 13362 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines