Magazine Culture

Antoine Emaz – Os, 9

Par Stéphane Chabrières @schabrieres

Antoine Emazon peut rêver d’une poésie
au couteau face
à cette bêtise massive

ou bien tenir un non
crispé jusqu’à l’os
et boyaux déglingués

en tête rien d’autre
qu’un désir
une grande gifle de tout
avant de mesurer reprendre
plus tard les comptes attendre
dans l’impasse le moment

le temps est devenu très mince et lourd
sous le rabot à même la peau
des jours

lichen poésie lichen

***

Antoine Emaz (né en 1955 à Paris)De peu (2014)



Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Stéphane Chabrières 12737 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines