Magazine Cinéma

Adopte un veuf, la bonne surprise de la comédie française

Par Filou49 @blog_bazart
28 août 2016

0009675_adopte-un-veuf_500

 Cette année deux comédies françaises parlant de colocation intergénérationnelle a très bien marché en salles, dépassant le million d'entrée, "Retour chez ma mère" d'Eric Lavaine et Adopte un veuf..

Estimant que ces longs métrages étaient dans la droite ligne du cinéma français comique populaire, tombant dans les caricatures et le scénario baclé, j'ai boudé ces films en salles en me disant qu'au mieux je les rattraperai en DVD.

Le film avec Josiane Balasko et Alexandra Lamy n'étant pas encore sorti, j'ai commencé par Adopte un veuf, François Desagnat, cette comédie, Prix spécial du Jury au Festival de l'Alpe d'Huez 2016, sous fond de colocation improbable entre le veuf du titre , un avocat récemment séparé, une infirmière timide et une étudiante desoeuvrée et pleine d'énergie.

adopteveuf

Cette comédie humaniste  trans-générationnelle possède un petit côte "Friends" particulièrement bienvenu. A travers un script  qui pourrait faire craindre une succession de sketchs télévisuels à la manière de Scènes de Ménage ou ces chers voisins, le film, finement écrit et les personnages écrits avec assez de subtilité pour échapper à la caricature tient pas mal la route.

Le film  réserve de bons moments d'humour, et surtout, mine de rien brasse de belles idées sur la solidarité, le partage et à l'ouverture aux autres tout en montrant aussi  les limites de ces beaux principes.

adopte

Sur un canevas  a priori banal  (un être dépressif reprendre goût à la vie au contact  de jeunes gens qui apprenent plein de choses à son contact, François Desagnat tisse une comédie drôle et tendre,rythmée par d'excellents comédiens  et notamment par un duo  Bérengère Krief/ André Dusollier particulièrement complice et réjouissant ( on savait que Dussolier ne peut pas jouer dans des nanars, on en a la preuve tant la finesse de jeu de cette immense coméùdien est indéniable)

On passera donc sur quelques bémols- un Arnaud Ducret qui en fait beaucoup, des scènes finales autour de serpents et d'araignées un peu dispensables - pour  retenir que cette comédie jouissive et optimiste est à rattraper en DVD pour toutes celles ou ceux qui veulent un bon moment de détente intelligente.

 

 SUPPLEMENTS (50 minutes environ) :

  • Making of
  • Bêtisier
  • Le casting des colocs
  • Scènes coupées

 Rien de bien révolutionnaire dans les bonus- scènes coupées assez inutile- mais assez divertissants pour prolonger la bonne humeur du film!!


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Filou49 15144 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines