Magazine Culture

Les français, la polémique et les tenues vestimentaires !

Par Citoyenhmida

Les français ont de tous temps été portés sur la polémique et ont toujours entretenu des rapports tendus avec les tenues vestimentaires de leurs compatriotes.

Pour ce qui est de la polémique, il suffit d'ouvrir les médias français pour voir que ce pays est prompt à se lancer dans des batailles stériles à propos de tout et de rien !

Des crottes de chiens dans les rues au mariage pour tous, tout est sujet à polémique!

Que Nadine Morano dérape dans une émission de télévison, et voici lancée une polémique sur ses déclarations!

Que le footballeur Karim Benzema prononce une phrase où il met vaguement en doute la liberté du choix du sélectionneur Didier Deschamps et voilà une autre polémique ouverte!

Pour rester dans le monde futile du football, un geste furtif du fantasque (et non pas du fantastique) Paul Pobga lors de l'Euro 2016 a fait oublier la nullité de ce joueur et a créé une polémique ridicule.

L'histoire littéraire française est riche d'écrivains qui se sont fait une spécialité de la polémique. Pierre DOMINIQUE a même recensé "LES POLÉMISTES FRANÇAIS DEPUIS 1789" dans un ouvrage de 450 pages, paru en 1962 ches les Editions La Colombe.

Ces dernières années on a vu des polémistes comme Eric ZEMMOUR prendre l'avantage sur des hommes politiques ou sur des hommes de lettres!

C'est cela la France!

Et depuis fort longtemps !

Rappelons-nous la querelle des modernes et des anciens, qui avait déchiré le microcosme littéraire sous Louis XIV, ou la bataille d'Hernani engagée par Victor Hugo pour imposer le drame romantique!

Même les philosophes de la grande période de la pensée française, le milieu du siècle dernier, ont entretenu des polémiques historiques, comme celle qui a opposé Jena-Paul Sartre à son ancien condisciple de l'E.N.S. Raymond Aron.

Bref, qui dit France, dit polémique! Alors la petite guéguerre actuelle sur le burkini ne serait-elle qu'une nouvelle polémique de plus, futile et sans conséquences semblant créer plus le buzz qu'être un vrai phénomène de société?

Pour ce qui est des relations très spéciales qu'entretiennent les français avec leur tenue vestimentaires, l'histoire de ce pays nous en donne de nombreux exemples!

Nous nous souvenons des "sans-culottes", ces hommes du peuple qui représentaient quand même la majorité de la population française aux XXVIIIème mais qui étaient affublés de ce surnom ridicule et méprisant par les autres classes sociales, bourgeoisie, clergé et noblesse!

Bien mal leur en prit d'exprimer leur mépris pour ces "sans-culotte" qui ont fini par chasser la royauté, par obtenir l'abolition des privilèges et par établir la déclaration des droits de l'homme et du citoyen.

Plus tard, ce furent les Incroyables et les Merveilleuses qui remirent le luxe extravagant à la mode, même sileur souvenir s'est vite estompé.

Au début du XXème, la Belle Epoque n'a laissé dans les souvenirs des français que l'aspect fantasque d'une mode vestimentaire qui a fait scandale à l'époque !

Après la seconde guerre, les zazous ont eu leur heure de gloire et de scandale, avant que les zonards n'envahissent les rues sur leurs motos pétaradantes.

Les modes hippy , puis punk ou gothique ont créé chacun en son temps des tensions plus ou moins importantes dans la société française, qui finalement aime bien se retrouver avec des hommes en costumes-cravates et en des femmes en tailleur-talons.

Forcément, quand le foulard est apparu dans le paysage urbain français, les réactions ne se ont pas fait attendre!

Ainsi donc, la France et les français croit traverser une période trouble de son histoire sociale alors qu'elle ne fait que connaitre un nouvel épisode qu'elle a déjà vécu et qu'elle a oublié.

Espérons qu'elle ne donnera pas au burkini plus d'importance qu'il n'a !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Citoyenhmida 1250 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines