Magazine Culture

Mon avis sur le 2ème tome du Club, Match, de Lauren Rowe

Par Ptiteaurel62 @TheLovelyTeach
Mon avis sur le 2ème tome du Club, Match, de Lauren RoweSérie LE CLUB, volume 2.
Depuis que Jonas a fait atteindre à Sarah des sommets d’extase qu’elle imaginait impossibles, ils filent le parfait amour. Enfin presque. Leur relation reste malgré tout tumultueuse et l’ombre menaçante du Club continue de planer sur eux, surtout lorsque Sarah se rend compte que Jonas y est toujours connecté…
Date de sortie : 29 juin 2016Editeur : Collection EmoiPrix: 14 eurosPages : 314 pages
Noteimage host
Mon avis : J'avoue dans un premier temps qu'aux vues des événements du précédent tome, je m'attendais vraiment à ce que le focus soit mis sur Le Club . Pourtant , le fameux club n'est pas réellement au coeur de l'intrigue et j'ai donc mis un peu de temps à me replonger dans l'histoire . Après une centaine de page , j'ai retrouvé ce qui m'avait fortement plu dans le premier opus. 
Sarah Cruz a donc découvert son appartement dans un état ne laissant aucun doute quant aux réactions des membres du club suite à son altercation avec Stacy. Dans ce deuxième tome, l'attitude de Sarah est toutefois surprenante et parfois déconcertante. Il semblerait que Jonas ait trouvé à Belize la clé pour faire d'elle Orgasma la toute puissante ( Vous comprendrez ce que j'entends par là en lisant les romans) . Ce qui m'a surpris est sa réaction face à la situation: elle n'a pas peur et ne semble être habitée que par une seule envie , celle de donner libre cours à son désir. Dans le premier tome , ce que j'avais adoré était l'impertinence et la verve de Sarah qui n'avait pas son pareil pour mettre en boîte Jonas. Ici , on retrouve cet aspect au milieu du roman quand elle comprend que Jonas lui a caché certains détails. C'est une femme vive d'esprit et il vaut mieux en faire son alliée que son ennemi. 
Dans Match, j'ai trouvé que Sarah pensait un peu trop à son désir et qu'elle devenait à la limite une nymphomane incapable de contrôler ses pulsions. Attention , je ne dis pas que les scènes de sexe sont mal écrites ou traduites car ce n'est absolument pas le cas. Eva Roques montre une nouvelle fois qu'elle parvient à traduire avec brio des scènes de sexe sensuelles et érotiques sans avoir recours à un langage cru et vulgaire. Les nombreuses scènes d'étreintes corporelles sont donc très bien narrées et nous sentons que nous passons au cran supérieur dans la relation entre Sarah et Jonas. Lauren Rowe a su faire monter d'un cran la température avec des personnages qui laissent libre cours à leur plaisir et désir. 
Jonas Faraday reste quant à lui égal à lui même et reste ce maniaque du contrôle. On le sent marqué par son passé, passé qu'il a d'ailleurs révélé en partie à Sarah lors de leur "lune de miel" à Belize. Il ne parvient pas à exprimer ses sentiments et on le comprend étant donné son passif. Pourtant j'aurais aimé qu'il fasse entièrement confiance à Sarah car comme elle le lui fait si bien remarquer : elle a sauté d'une cascade au sens propre en lui montrant la confiance qu'elle avait en lui et j'aurais donc aimé voir la réciproque. Le lecteur sait pourquoi il ne veut pas s'épancher à ce sujet mais ce n'est pas le cas de Sarah. Je trouve ça un peu regrettable car elle aurait pu apaiser ses démons plus facilement. Jonas est donc , comme je le disais, égal à lui même et il nous offre à ses dépends quelques scènes comiques. 
Ce qu'il a vécu enfant le pousse à avoir un comportement à la limite claustrophobique car il pourrait étouffer Sarah à force de vouloir la protéger. Ses réactions et ses gestes peuvent dès lors paraître démesurés mais le sont ils vraiment? Dans ce tome, Jonas va donc devoir travailler sur lui même et puiser sa force dans les doctrine de Platon pour passer outre les barrières qui se dressent sur son chemin. J'aime beaucoup la dynamique du duo qu'il forme avec son frère Josh . A ce sujet, j'aurais vraiment aimé en savoir plus sur lui car les préludes de sa "relation" ( c'est un bien grand mot pour cet adepte des montagnes russes à la Mickey. Vous ne pourrez de nouveau comprendre ce jeu de mots que si vous avez lu ce roman) avec Kat car c'est un personnage qui pourrait être très intéressant. Même s'il sait ce que son frère a pu endurer dans ce contexte familiale si particulier, il y a chez lui une intensité moindre mais tout aussi prometteuse. Jonas saura t-il relâché la pression? Parviendra t-il à se livrer entièrement à Sarah? Saura t-il la protéger du Club? Pourront ils indéfiniment échapper au danger? 
Bref , j'ai bien aimé ce nouveau tome même si j'aurais aimé qu'on entre plus directement dans le vif du sujet. Alors que le danger semblait se profiler à la fin du premier tome, Le Club apparaît en toile de fond de cette suite. Si l'intrigue met du temps à se remettre en place, on peut espérer que Love, le 3ème tome de la saga Le Club, réponde aux questions que nous nous posons. Lauren Rowe a su pimenter les jeux sensuels de ce jeune couple. La fin m'a donc donné envie d'en savoir plus pour la suite. 
Pour commander ce roman, cliquez ci dessous

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Bohren und Der Club Of Gore au Beursschouwburg, Bruxelles, le 18 mai 2016

    Bohren Club Gore Beursschouwburg, Bruxelles, 2016

    Bohren und Der Club Of Gore au Beursschouwburg, Bruxelles, le 18 mai 2016 BOHREN UND DER CLUB OF GORE , belle et sombre est la nuit... Le billet de JPROCK :... Lire la suite

    Par  Concerts-Review
    CONCERTS & FESTIVALS, CULTURE, MUSIQUE
  • Soyons Pen Club !

    Soyons Club

    Depuis peu, je me suis fait membre du Pen Club ; c’est bien le moins qu’on puisse faire quand on écrit. Vous pouvez faire comme moi, écrivain ou... Lire la suite

    Par  Jacquesmercier
    CULTURE, MÉDIAS, POLITIQUE, SOCIÉTÉ
  • La fin du match

    match

    Les commentateurs du foot utilisent des mots dont on oublie qu’ils servent aussi dans la vie des textes. Ainsi, tel joueur effectue une diversion à bon... Lire la suite

    Par  Onarretetout
    CULTURE
  • Bala Club – Bala Comp vol.1

    GHE20GOTH1K, Kunq, Janus, N.A.A.F.I, NON, Bala Club... Voilà quelques collectifs dont on parle beaucoup. Ils font le tour du monde en organisant des soirées,... Lire la suite

    Par  Hartzine
    CULTURE, MUSIQUE
  • Le Marchetti Club ce soir au Torquato [à l'affiche]

    Marchetti Club soir Torquato l'affiche]

    Une soirée très particulière ce soir, mercredi 27 juillet 2016, à 22h au Centro Cultural Torquato Tasso, la tanguería de San Telmo, Defensa 1575, avec le... Lire la suite

    Par  Jyj9icx6
    AMÉRIQUE LATINE, CULTURE, DANSE
  • Le Club de la Pluie et les forbans de la nuit

    Malika FerdjoukhEcole des LoisirsCollection NeufAvril 2016 188 pages9 eurosRoman Junior dès 10 ansThèmes : Aventure, Amitié, EnquêteQuatrième de couverture : Ah... Lire la suite

    Par  Lael69
    CULTURE
  • Jordan baumgarten – good sick

    Jordan baumgarten good sick

    Publié par les éditions britanniques Gost Books, Good Sick est le nouveau livre du photographe américain Jordan Baumgarten, documentant les errances et les... Lire la suite

    Le 24 mai 2018 par   Glltn
    CONSO, MODE, MODE HOMME

A propos de l’auteur


Ptiteaurel62 36277 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines