Magazine Bons plans

J’ai (enfin) essayé le Mama Shelter de Bordeaux

Par Charonbellis @charonbellis

On prolonge les vacances sur le blog. Et aujourd’hui, on revient sur mon expérience au Mama Shelter Bordeaux. Tu as pu le voir sur Instagram, l’hôtel était plutôt génial. Avant de découvrir l’hôtel bordelais, j’ai découvert le concept de la chaine grâce aux photos de l’établissement de Marseille : une décoration chaleureuse et soignée signée Philippe Starck, des chambres originales avec des iMac, des produits de beauté topissimes en partenariat avec la marque Absolution … Bref quand j’ai découvert ça, j’ai imaginé toutes les excuses possibles pour aller dans un des hôtels.

Mama-Shelter-Bordeaux1-Charonbellis

Mama-Shelter-Bordeaux2-Charonbellis

Tu imagines donc à quel point j’attendais ce week-end… Et je n’ai vraiment pas été déçue, bien au contraire ! Dès la réservation  sur le site, j’étais sous le charme. J’ai trouvé leurs idées de formule (love offer, movie night, summer deal) vraiment chouette.

J’ai (enfin) essayé le Mama Shelter de Bordeaux
J’ai (enfin) essayé le Mama Shelter de Bordeaux
J’ai (enfin) essayé le Mama Shelter de Bordeaux

En arrivant sur place, on a découvert l’hôtel par le parking… Et la salle de ping pong ! Une fois dans le lobby, c’était encore plus joli que sur les photos que j’avais pu voir. La décoration du restaurant était juste sublime et le bar, avec ses bouées accrochées tout autour ressortait à merveille. Même si le réceptionniste était hyper gentil, je dois reconnaitre que je l’ai écouté à moitié, j’étais beaucoup trop occupée à regarder tous les produits disponibles à la vente dans les vitrines. Car oui, chez Mama, tu peux repartir avec de très (trop) nombreuses choses. En moins de 10 minutes, j’avais clairement envie de charger TOUTES les vitrines dans la voiture…

Mama-Shelter-Bordeaux-Room2-Charonbellis

Une fois à l’étage, le niveau est monté d’un cran.

Mama-Shelter-Bordeaux-Room3-Charonbellis
Mama-Shelter-Bordeaux-Room-Charonbellis

Mama-Shelter-Bordeaux-bathroom-Charonbellis

Alors que l’on avait opté pour la plus petite chambre, j’ai trouvé qu’elle était d’une taille plus que raisonnable (bien plus grande que celles que l’on a pu avoir dans d’autres chaines plus « classiques »), la salle de bain était même plus grande qu’à la maison (je radote un peu mais là aussi, « elle était bien plus grande que celles que l’on a pu avoir dans d’autres chaines plus « classiques »), je ne voudrais pas dire de bêtises mais il me semble que le lit était un king size (si je commence une parenthèse, je pense que tu imagines ce que je vais dire ?!) hyper confortable.

Mama-Shelter-Bordeaux-View-Charonbellis

Et comme si tout ça ce n’était pas assez, il y avait en plus : une vue magnifique sur les toits de la ville, un mini-bar, une énorme douche et des serviettes ultra-moelleuses et aussi grandes que nous (je pourrais disserter des heures sur les serviettes microscopiques et super rêches que l’on a habituellement), un micro-ondes, des bonbons posés sur le bureau, un parapluie que l’on te met à disposition dans la chambre, et des films gratuits sur l’iMac (mais bon, il fallait sortir, donc les films sont passés à la trappe). Dire que les prestations ne sont pas bonnes serait un énorme mensonge.

Mama-Shelter-Bordeaux-rooftop-Charonbellis

Mama-Shelter-Bordeaux-rooftop-Charonbellis

Et je garde le meilleur pour la fin : le rooftop. Si la vue de la chambre était belle, du toit de l’hôtel c’était encore mieux. Là aussi, on retrouve le concept du bar avec les bouées, et les cocktails proposés sont vraiment originaux (à consommer avec modération naturellement !).

Mama-Shelter-Bordeaux-restaurant-Charonbellis

Comme je voulais absolument essayer le restaurant et la carte de Guy Savoy (trois étoiles au Michelin pour mémoire), le repas du soir à l’hôtel s’imposait. Une fois de plus, la qualité était au rendez-vous. J’y ai dégusté la meilleure salade césar du Monde. Et tu peux me croire, je suis une experte de cette salade ! Je voudrais pas en faire des caisses, mais elle était juste parfaite : la salade était bonne, le poulet était pané comme il fallait (il ne baignait pas dans son gras, n’était pas sec, quand l’assiette est arrivée, il était chaud, bref, par-fait !), la sauce César était à tomber. Tellement que pour la 1ère fois depuis très longtemps, j’ai carrément saucé le pot ! (c’est pas compliqué, je ne le fais jamais, sauf quand ça déchire !)
Les autres plats étaient délicieux, tellement que pendant le repas, il n’y a pas eu un bruit à notre table… Tout le monde était concentré sur son assiette.

J’ai (enfin) essayé le Mama Shelter de Bordeaux
J’ai (enfin) essayé le Mama Shelter de Bordeaux
J’ai (enfin) essayé le Mama Shelter de Bordeaux

(tu m’excuseras pour le peu de photo du repas, il n’y avait pas beaucoup de lumière et la qualité est vraiment horrible avec le téléphone… Je ne rends vraiment pas hommage à la qualité des plats…)

Le meilleur est arrivé à la fin avec les desserts. Là aussi c’était hors catégorie. Si les plats étaient délicieux, les desserts étaient encore meilleurs. La grande amatrice de thé que je suis a opté pour le « raffraichi de pamplemousse au thé Earl Grey et crumble » et je suis terriblement déçue que ma photo ne montre pas à quel point c’était bon… Le pamplemousse n’était pas acide, le thé était en fait une sorte de gelée (en plus liquide) qui entourait le fruit. C’était tellement bon que j’aurais pu aller en cuisine en voler un seau. Les autres desserts étaient également au top : les ananas étaient parfait avec leur sauce chocolat-praliné, et le riz au lait… Comment dire… C’était un nuage au Grand Marnier ou au Cointreau (j’ai toujours du mal à les reconnaitre).

Tu dois te dire qu’après un repas pareil, avec des plats imaginés par un chef d’une aussi grande renommée ça coute au moins un rein… Et bien pas du tout ! Ça ne coute absolument pas plus cher qu’un restaurant « classique ».

Mama-Shelter-Bordeaux-pingpong-Charonbellis

A la fin de cette orgie, l’appel des tables de ping pong était trop fort (le babyfoot, c’est vraiment pas pour moi, j’ai passé mon tour), et malgré la chaleur et les estomacs plus que remplis, j’ai passé la fin de la soirée à essayer de renvoyer les balles à mon homme. Ça a été le grand n’importe quoi mais on a bien ri. Il faut dire que je ne suis vraiment pas douée dans cette discipline, et on a joué n’importe comment. Heureusement que la pièce était vraiment vraiment grande !

Mama-Shelter-Bordeaux-breakfast-Charonbellis

Mama-Shelter-Bordeaux-breakfast1-Charonbellis

Mama-Shelter-Bordeaux-breakfast6-Charonbellis

Après une bonne soirée et une bonne nuit de sommeil, on a profité du petit déjeuner sur le rooftop. Il y avait un choix gargantuesque… Et tout était (une fois de plus) délicieux !

J’ai (enfin) essayé le Mama Shelter de Bordeaux
J’ai (enfin) essayé le Mama Shelter de Bordeaux
J’ai (enfin) essayé le Mama Shelter de Bordeaux
J’ai (enfin) essayé le Mama Shelter de Bordeaux

Quand l’heure du départ est arrivée, j’étais bien triste de quitter l’hôtel… Mais j’ai emporté quelques petits souvenirs à la maison !

Mama-Shelter-Bordeaux-shopping-Charonbellis

Comme tu peux le voir, je suis revenue complétement conquise par cette expérience au Mama Shelter Bordeaux. J’ai particulièrement apprécié le côté « auberge de jeunesse pour adulte » où l’on mêle le fun et la qualité, aussi bien au niveau de l’accueil, du service, des prestations… Je n’ai qu’une hâte maintenant : repartir pour essayer un autre hôtel de la chaine en attendant de pouvoir découvrir celui de Toulouse !

Et toi, tu as déjà été dans un de ces établissements ?

Bon plan :
Envie d’essayer un Mama Shelter ? Grâce à mon mon lien de parrainage iGraal, en plus d’un crédit de bienvenue, tu as jusqu’à 3% de cashback sur la réservation !

J’ai (enfin) essayé le Mama Shelter de Bordeaux

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Charonbellis 11084 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte