Magazine Culture

Leonardo Sinisgalli – Deux langues de feu (Due fiammelle, 1966)

Par Stéphane Chabrières @schabrieres

Leonardo SinisgalliVous avez laissé dans mes yeux
une étoile obscure,
l’odeur des hivers
entre les pages éteintes
de mes vieux cahiers.
Moi, j’ai vécu au coeur
de votre ciel ardent,
brûlant comme vous
ma vie pour rien.

*

Voi lasciaste una stella
oscura nei miei occhi,
l’odore degli inverni
tra le pagine estinte
dei miei vecchi quaderni.
Io vissi dentro il cuore
del vostro cielo ardente
e bruciai come voi
la mia vita per niente.

***

Leonardo Sinisgalli (Montemurro, Italie 1908-1981)Poèmes d’hier (Poesie di ieri, 1966) – Traduit de l’italien par Odette Kaan



Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Stéphane Chabrières 12737 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines