Magazine Culture

Les mystères de Larispem T1 de Lucie Pierrat-Pajot

Par Fildediane @fildediane

Les mytères de LarispemTitre : Les Mystères de Larispem

Tome 1 : Le sang jamais n’oublie

Auteure : Lucie Pierrat-Pajot

Éditeur : Gallimard Jeunesse

Genre : Sciences-Fiction, Uchronie

Nombre de pages : 272

Sorti le 8 avril 2016

4ème de couverture :

« Larispem 1899 – Dans cette Cité-Etat indépendante où les bouchers constituent la caste forte d’un régime populiste, trois destins se croisent…? Liberté, la mécanicienne hors pair, Carmine, l’apprentie louchébem et Nathanaël, l’orphelin au passé mystérieux. Tandis que de grandes festivités se préparent pour célébrer le nouveau siècle, l’ombre d’une société secrète vient planer sur la ville.
Et si les Frères de Sang revenaient pour mettre leur terrible vengeance à exécution ? »

Mon avis :

L’histoire :

Paris fut le lieu de la Seconde révolution en 1899. Le peuple a parlé et s’est révolté. Tous les aristocrates et personnes de quelques noblesses ce soit sont priés de partager leurs richesses ou de partir de Paris. Bon nombre de ces riches ont essayé de résister, et ça s’est terminé en bain de sang. Maintenant Paris a été renommée Larispem et est quelque peu dirigé par la caste forte des Bouchers. Carmine et Liberté sont amies et agrémentent leur vie à l’aide de petits larcins.

Nathanaël lui est dans un orphelinat pour la dernière année, et il ne sait toujours pas ce qu’il veut faire… ces trois jeunes vont vivre des aventures mystérieuses qui les ramènent tous à cette fameuse société secrète qui aimerait prendre une certaine revanche sur le peuple

Les personnages :

Liberté Chardon : vit dans une pension, seule, car sa mère l’a envoyé à Larispem se construire une vraie vie. Elle est discrète, gentille, agréable mais elle est très peu sûre d’elle… Elle travaille dans une entreprise de voxomation et d’aérostat produisant de la publicité, elle est une mécanicienne hors pair mais face à une réduction de temps de travail… elle est licenciée et pour couronner le tout elle a une semaine pour quitter la pension où elle dort… Sa vie est dure mais heureusement qu’elle a Carmine comme amie🙂

Carmine Noir : Elle est Louchébem et travaille comme apprentie dans une boucherie. Pour améliorer ses conditions de vie, elle utilise Liberté pour faire de petits larcins (vols de richesses dans les maisons abandonnées par les aristocrates, lors de la seconde Révolution). Carmine est respectée dans le milieu. Elle emmène partout son amie Liberté pour lui changer les idées.

Nathanaël Janvier : Janvier car il a été trouvé en janvier devant l’orphelinat. C’est un jeune homme de 15 ans, un peu éteint, discret que personne ne remarque. Une nuit il surprend une discussion entre un professeur et une orpheline, sa vie va alors basculer dans la folie des complots de la sorcellerie… Il ne comprend pas tout mais avant d’agir pour qui que ce soit, il veut comprendre.

La Plume, le Scénario :

L’écriture de l’auteure est agréable et fluide. Je me suis plus heurtée au scénario sur lequel j’attendais plus d’action, plus de rebondissement…

Le point positif : c’est cette idée de revirement de situation, Paris tombe aux mains du Peuple qui anéanti les aristocrates et tout autre riche. La cité est dirigée par des artisans bouchers qui font plus ou moins la loi. Cette uchronie est originale et j’aurai aimé lire plus de rebondissements. Je me suis un peu ennuyée, pour ma part il n’y avait pas assez d’action… pourtant Carmine et Liberté auraient pu faire les 400 coups, c’était bien parti.

J’ai survolé le récit, je n’ai pas réussi à m’attacher à un seul personnage. J’étais spectatrice et je le suis restée, mon imagination a eu dû mal à se mettre en route…

Les personnages étaient pourtant intéressant mais pas assez approfondi pour moi.

Pourtant tout y était, l’intrigue une société secrète veut renverser le pouvoir des populistes, la sorcellerie se mêle à cette organisation. Les bouchers sont les maîtres de la cité, l’éducation est obligatoire pour tous peu importe son appartenance, la monnaie et le langage est revisité. Des enfants particuliers sont rassemblés… Bref tout ça m’a fait espérer une toute autre intrigue que celle que j’ai lu…

Le gros point négatif : pas assez d’action, je suis consciente que c’est le premier tome et qu’il est sensé poser le décor mais je n’ai pas réussi à plonger dans l’histoire… pourtant je trouvais l’idée géniale… j’en attendais trop peut-être ou carrément quelque chose de différent…

En Bref :

Une lecture pas désagréable, mais un peu ennuyeuse pour moi, un peu longue malgré le peu de pages…

Je suis certainement passé à côté.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Fildediane 776 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines