Magazine Cinéma

Une rentrée qui mène parfaitement bien la danse!

Par Filou49 @blog_bazart
06 septembre 2016

collage danse

 Chaque semaine depuis notre rentrée, on prend une bonne petite habitude: celle de regrouper des livres et des films en lien avec une même thématique: après les jeux olympiques et la vie de marin, voici désormais une discipline que Lyon met à l'honneur en ce mois de septembre: la danse, sous toutes ses formes.. petite présentation de 4 manifestations ou parutions en lien avec cet art majeur..

1. La manifestation : la Biennale de la danse à Lyon 

danse2016_aff-2 Photographie :

 Le grand événément lyonnais de cette rentrée est bien entendu  la 17ème édition de la Biennale de la Danse, prévue du 14 - avec un grand défilé qui a migré à Gerland, état d'urgence oblige- au 30 septembre.

Au total, ce sont pas moins de 37 spectacles seront donnés dont 23 créations ou premières françaises, que ce soit en contemporain, hip-hop, néo-classique, cirque, performance, danse du monde…

La Biennale repose sur trois grandes missions : soutenir la production d’œuvres, montrer la diversité esthétique de la danse et donner des repères au public pour qu’il puisse faire son chemin à l’intérieur de ce foisonnement. 

C’est avant tout un panorama de la création actuelle, avec un accent particulier pour cette édition sur le dialogue entre danse savante et danse populaire qui est très visible dans la création actuelle. 

DANSE2016_GALLOTTARUIZJea Copyright : Jean-Louis FERNANDEZ

Parmi les spectacles que j'attends le plus, la  carte blanche au fabuleux chorégraphe Jean-Claude Galotta qui a invité Olivia Ruiz à interpréter le premier rôle de « Volver »,- rien à avoir avec le grand film d'Almodovar, pour un  spectacle détonnant entre comédie musicale et chorégraphie chantante. et également à ne pas manquer la prestation du  Groupe acrobatique de Tanger qui présentera  en première mondiale son spectacle « Halka ".. deux spectacles dont on devrait vite reparler..

 Compagnie : Groupe acrobatique de Tanger

Très attendues aussi la « La belle et la bête » de Thierry Malandain, trois pièces du chorégraphe américain Jonah Bokaer, « Rules of the Game », sur une musique de Pharrell Williams. Une première pour l’auteur de « Happy » et une première française pour le spectacle créé en mai aux États-Unis à Dallas. ».

On n'oubliera pas de citer enfin Akram Kahn et assister à des « Battle of styles » mêlant hip hop, danse contemporaine et néo-classique, bref typiquement dans la lignée de cette manifestation qui parvient à être populaire et expérimental, et ce, dans un seul et même élan à vérifier dès le 14 septembre prochain..

 

 2. Le film : Relève, histoire d'une création

releve-histoire-d-une-creation

 "Belle destinée que ce "Relève : histoire d’une création »,  documentaire d'une heure trente que j'avais vu lors de sa première diffusé sur Canal + en décembre dernier, et connaît désormais une deuxième carrière en salles grâce à KMBO films qui le projette dans une version  remontée et avec quelques scènes supplémentaires.:pour une version de 2 heures, pour une sortie salles dès demain, le 7 septembre.

Un documentaire autour de Benjamin Millepied, danseur chorégraphe français, nommé directeur de la danse de l’Opéra National de Paris en novembre 2014. Un documentaire qui suit pas à pas le chorégraphe star - dans les répétitions de sa création "Clear, Loud, Bright, Forward", qui ouvrait sa première saison en 2015 à l'Opéra de Paris.

 Le film nous montre la création d'un spectacle, son élaboration, en même temps que la création et l'élaboration d'une nouvelle troupe, d'un nouveau Garnier, au gré des désirs d'un chorégraphe pressé, plein d'energie et perfectionniste comme tous les grands chorégraphes.

 On a beaucoup parlé de ce documentaire de Thierry Demaizière et Alban Teurlai de leur documentaire sur le chorégraphe Benjamin Millepied car certains des propos qu'il a tenu dedans ont certainement servi à accélerer sa démission du poste de directeur du ballet de l'Opéra de Paris.

Même si Millepied ne s'arrête jamais totalement dessus, on sent bien souvent poindre dans ses propos  une critique des traditions archaïques  et ses lenteurs de logistique pesant sur la danse classique et surtout sur l’Opéra de Paris à laquelle lui, venant d'une école américaine plus moderne, aurait bien aimé renverser.

Image tirée du film

Mais bien plus qu'un portrait à charge d'une administration un peu dépassée, le  documentaire est un très beau portrait d'un chorégraphe- qui aime particulièrement Lyon- toujours en mouvement et totalement absorbé par sa création qui essaie plus que tout de transmettre à ses élèves la joie et le plaisir de danser. 

Par rapport à la version télévisée, la demi heure supplémentaire apporte plus de nuance et de profondeur surtout rend encore plus justice à la danse et aux danseurs.

Relève histoire d'une création  ne manque jamais sa cible de départ, celle  de se focaliser avant tout sur les danseurs, et surtout sur le rapport d'un chorégraphe aux danseurs. : en saississant de fort  belle façon à retranscrire le corps de ballets, le travail de création  qui parvient  à cerner le processus de création dans toutes ses nuances et toutes ses étapes, des répetitions aux blessures en passant par le grand moment de la première... 

 

  3. Les albums jeunesse : Collection Nathan/ Opéra de Paris  20 allée de la danse+ dans les coulisses de l'opéra 

opera

 Se glisser dans les coulisses de l'opéra national de Paris, permettre aux enfants d'en savoir plus sur le quotidien et la vie des petits rats, et qui sait, peut-être susciter de nouvelles vocations, c'est ce que permet les documentaires et les fiction imaginées par Nathan en partenariat avec l'Opéra National de Paris

Afficher l'image d'origine
"20, allée de la danse" est une nouvelle série qui plaira à coup sûr aux filles, qui si elles ne pratiquent pas la danse, pourront se rêver, pour un instant, petit rat de l'Opéra. Ces romans permettent de découvrir le quotidien de ces jeunes filles, qui travaillent intensément pour réussir à devenir un jour danseuse étoile. 

Cette série réalise sur la danse relate les aventures de Zoé, Maïna, Constance, Bilal et Colas, petits rats de la 6ème division, les plus jeunes de l'école de Ballet.

Chaque tome est centré sur un des personnages du groupe, filles et garçon, et aborde de thèmes aussi variés que la rivalité, la compétition, la quête de l'excellence et la peur de l'échec.

Afficher l'image d'origine

Une bien belle découverte d'un milieu fermé et sélectif, qui évolue dans la performance et la rivalité mais où la solidarité et l'entraide effleure parfois , à conseiller aux amoureux de danse à partir de 8 ans.

 "Dans les coulisses de l'Opéra". de Claudine Collazi est un ouvrage documentaire, illustré à l'aide de magnifiques photos des lieux qui  dévoile l'histoire de ce milieu à travers les différents lieux qui abritent la danse classique: le Palais Garnier, l'Opéra Bastille, l'école de danse,  le  les ateliers Berthier où sont stockés tous les costumes et décors des ballets.

Saviez vous que les ruches sont installés sur le toit du Palais Garnier depuis 1983? que plus de 7 millions de touristes sont venus le visiter en 2014? Facade, grand escalier, grand foyer, lieux secrets, plafons de Chagall, ce documentaire est d'abord une invitation à découvrir ce lieu mythique, avec des textes et focus parfaitement adaptés aux jeunes.

Cet ouvrage invite aussi à les suivre à l'école de danse de Nanterre, dont les conditions d'admission, strictes, sont rappellées. Ce n'est que quelques entrées d'un documentaire très riche sur les coulisses de cet opéra qui continue à faire rever des générations de jeunes et moins jeunes lecteurs..

4. L'essai : Une vie en mouvement; Misty Copeland ( Edition Christian Bourgeois)

vie mouvement

  " Je pensais alors à tout ce que j'avais enduré, aux obstacles que j'avais du négocier et surmonter pour évoluer sur la scène du Metropolitan Opera. Pourquoi les gens font ils tant d'histoires? me disais je en riant sous cape..Je fais ce que j'aime dans la vie, j'ai mon art, j'y consacre l'essentiel de mon temps, corps et âme, je voyage dans le monde entier alors que la majorité des gens ne peuvent que rêver d'avoir une vie pareille."

Un peu comme le  film Relève,  cet essai témoignage de Misty Copeland, première danseuse étoile afro-américaine à accéder au très prestigieux American Ballet Theatre. Elle est la toute première danseuse afro-américaine à accéder à ce poste tant convoité depuis la création de l'American Ballet Theatre en 1940. L"American Ballet Theatre, fondé par Balanchine, où ont dansé des figures aussi célèbres que Mikhaïl Barychnikov, Rudolf Noureev, Jerome Robbins ou Natalia Makarova, rien que ca

Une vie en mouvement  publié aux Editions Christian Bourgois qui nous raconte les coulisses de cet univers si codifié du ballet classique sans oublier le coté  conte de fée contemporain qu’est la carrière de Misty Copeland.

 Membre d’une fratrie de sept enfants, fille d’une mère volage et pas toujours attentionnée, Misty n’était pas ce qu’on appelle prédestinée à être danseuse étoile, mais à force de persevérance et un peu de chance, elle a réussi à se faire repérer grâce à un talent évident et grâce à la bienveillance d’un entourage bienvaillant et encourageant.

Si la phénoménale  carrière de Misty est naturellement le point d'orgue de cet ouvrage passionnant, les nombreux détails qu’elle donne de l’univers qui est le sien le sont tout autant. De l’entrainement quotidien d’une jeune danseuse ou d’une professionnelle au stress « d’une vie entière consacrée à faire preuve de [ses] talents », Misty Copeland ne fait impasse sur aucun détail.

MISTY COPELAND

Misty Copeland raconte dans son livre le parcours atypique qui fut le sien. Non sans avoir été semé d’embuches, il fut cependant unique en son genre. Après avoir découvert le ballet très tard, elle intègre certain des stages d’été les plus prestigieux du pays, le San Francisco Ballet, puis, son rêve,  

De fil en aiguille, Misty deviendra une des figures du ballet, fera son chemin jusqu’à atteindre le but ultime : être nommé danseuse étoile. La première étoile noire du ballet prestigieux. Un témoignage passionnant qui loue la tenacité et qui donne envie de croire en ses rêves les plus fous.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Filou49 15144 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines