Magazine Cuisine

Le Club Sandwich

Par Gourmets&co

club-sandwich-poulet-roti-bacon-oeuf-tomates

Mais quel est ce club qui s’accoquine aux tranches de pain de mie toastées ? Prend-t-il sa source dans les bars chics des palaces londoniens ? Répond-t-il au tintement d’une petite sonnette d’un palais de la Riviera? Si les rumeurs courent encore, il nous faut néanmoins partir pour l’autre côté de l’Atlantique au Saratoga Club House de New-York en cette fin du XIXe siècle. C’est ici où des membres privilégiés et exclusivement masculins se réunissaient dans les salles de jeux que nous trouvons « la théorie populaire» de la première apparition du sandwich club house. Bien sûr, rien n’empêche de s’en remettre aux sources virtuelles qui foisonnent de références et autres théories comme celle d’un homme rentrant chez lui, sa famille endormie, et qui improvisa son repas avec des ingrédients à porter de main : des toasts, une tomate, de la mayonnaise, des tranches de lard grillé, quelques morceaux de poulet froid…

Sacré club sandwich ! Indétrônable petit trésor proustien d’une carte de bar d’hôtel qui se veut chic et élégante (même si le maestro littéraire affectionnait plus le croque-monsieur), et qui malgré son âge respectable sait garder toute sa dignité culinaire en repoussant (encore un peu) les avances de prétentieux modernistes. La cuisine abâtardie qui ne le dit pas ne sied guère au club sandwich qui réclame une composition canonique : une tranche de pain de mie coupée en triangle, toastée et très légèrement beurrée ; du lard grillé avec tendresse et encore tiède, une tranche moelleuse de dinde ou de poulet rôti de la meilleure provenance ; un cercle de tomate bien mûre et coupée finement ; la feuille d’une laitue pimpante comme si elle venait d’être cueillie au potager. Cet assemblage subtil sera ensuite caressé d’une couche de mayonnaise avant d’être recouvert d’une nouvelle tranche de pain toasté. L’opération sera renouvelée et rejoindra la première partie grâce à une pique en bois.

La petite histoire du club sandwich ne mentionne pas forcément un accompagnement idéal. En ces jours qui flirtent avec « au goût de chacun » ou « au gré de son imagination », on peut raisonnablement miser sur les frites, les chips et /ou une salade verte. Quand à la boisson, à l’évidence, notre parangon à deux étages mérite le meilleur !

1 – Le Dali

img_4385-p-faus-copie

Hôtel Meurice
Club Sandwich Poulet

L’arrivée dans les cuisines du Meurice, et du Dali, de Jocelyn Herland n’a pas tardé à se faire sentir à tous les niveaux de la restauration. Jusqu’au Club Sandwich, devenu en un tour demain, l’un des, sinon le meilleur de la capitale.
Parmi les quatre différents proposés, optons pour un classicisme pur et dur mais néanmoins de bon aloi. Le poulet/bacon est une sorte de perfection, un cas d’école, une référence, un exemple pour tous ceux qui se lancent inconsidérément dans le monde impitoyable du club sandwich.
Nous sommes au Dali où le style, le chic, et le service sont proches de la perfection. Il arrive sur un plateau spécial qui contient également les frites, maison bien sûr, à la cuisson démoniaque et à la qualité parfaite, et surtout bien chaudes. La laitue, d’une fraîcheur exemplaire, à la vinaigrette idéalement équilibrée, est servie généreusement dans un saladier à part.

img_4381-p-faus-copie

Le club sandwich se présente d’un seul bloc, posé sur la tranche, un pain de mie léger, juste saisi, et bien chaud comme il se doit. Les morceaux d’un poulet jaune des Landes sont bien tranchées, moelleux à souhait, le bacon vient spécialement d’un charcutier du Maine-et-Loire, goûteux, et grilloté à souhait, donc juste un peu craquant sous la dent. Mayonnaise douce et bien présente, tomates légèrement séchées et fondantes, quelques feuilles de salade coupées fines et, oh surprise, l’œuf dur est broyé pour un mélange intime avec la mayonnaise. Un chef-d’œuvre. THE club sandwich.
De plus, bien accompagné d’un Fixin de chez Jean Tardy, rouge, 2012. Belle intuition bourguignonne du sommelier.
Club Sandwich Poulet : 34 €

2 – Le Bar Four Seasons

Hôtel George V
Club sandwich traditionnel

img_-p-faus-3446-copie

Une place de dauphin méritée dans ce haut lieu de l’élégance et du ravissement culinaire. Est-ce la proximité d’un trois étoiles qui forge tant d’attentions au moindre détail ? Confortablement assis dans un fauteuil de style, après un accueil parfait, l’histoire se remet en marche pour ce moment de table qui n’a rien d’anodin dans cette alcôve parisienne. Le club dans un club ! What else ? Perfection de la tradition avec un lard grillé et très légèrement chaud, juste ce qu’il faut pour donner le contrepoint au reste des ingrédients à température ambiante.

img_3-p-faus-440-copie

Pain toasté délicieux, présence de l’œuf dur, mais il semble que de ce côté de l’Atlantique il soit monnaie courante. Le reste des ingrédients étant au meilleur de leur fraîcheur et de la qualité. Pommes frites présentées dans une serviette, parfaitement craquantes et moelleuses. La salade « by the side » est relevée au vinaigre de xérès et à l’huile de truffe maison : savoureuse, certes, mais peut-être un peu trop riche pour un accord parfait… Verre de rosé ou cocktail légumes ? Toutes les suggestions du sommelier sont les bienvenues, Château Jas d’Esclans, Minuty, Saint-Maur… , ainsi que le cocktail improvisé ce jour-là avec orange, carotte, cèleri, betterave et tomate.
Club sandwich traditionnel : 44 €

31, avenue George V
75008 Paris
Tél : 01 49 52 71 54
www.fourseasons.com/paris
Ouvert tous les jours
Voiturier
M° : George V

3 – Le Duke’s Bar

Hôtel Westminster
Club Sandwich « Classique »

img_3486-p-faus-copie

Gérard Bouidghaghen aux manettes de ce haut lieu du cocktail et de l’ambiance jazzy depuis plus de vingt ans. Gérard qui veille à vos moindre désirs, Gérard qui vous accueille comme un ami de longue date, et entretient comme nul autre pareil la petite flamme de la tradition anglaise qui mêle le cuir vert, l’acajou et les tableaux orientalistes. Il ne manque plus que Julie London pour vous escorter jusqu’à votre table dressée devant la cheminée.
Le club sandwich est à la carte des grignotages salés de la carte du Bar. C’est une belle pièce montée, piquée d’une olive noire (?), entourée d’une tomate Roma et d’une salade fraîche.
Le pain est bien chaud, le bacon et la mayonnaise ont bon goût tandis que le poulet est peut-être coupé un peu grossièrement. L’ensemble reste moelleux cependant. « C’est un bon classique » rappelle Gérard avec raison.
Club Sandwich « Classique » : 22 €

13, rue de la Paix.
75002 Paris
Tel. : 01 42 61 55 11
www.leceladon.com
Ouvert tous les jours
Voiturier
M° : Opéra

4 – Le Castiglione

Club Sandwich Poulet-Bacon

p-faus

Ce beau et agréable café-restaurant du Faubourg Saint-Honoré a toujours eu à cœur de proposer une restauration soignée, bien présentée, et assez souvent réussie. C’est le cas du club sandwich, un des grands classiques de la maison.
Belle pièce, coupée en quatre comme le veut la tradition. Une tradition au demeurant respectée à tous les stades, et dans tous les ingrédients. Un bon poulet moelleux et bien coupé, œuf dur impeccable, mayonnaise goûteuse et bien relevée, feuilles de laitue et tomates savoureuses, mais, car il y a un mais, un bacon mou à peine tiède, et un pain mou et pas assez chaud, sûrement pré-grillé et servi refroidi. Sinon, l’ensemble est agréable, moelleux, et se déguste avec plaisir pour un club sandwich d’un classicisme sans histoires.
Club Sandwich Poulet-Bacon : 22 €

235, rue du Faubourg Saint-Honoré
75001 Paris
Tél : 01 42 60 68 22
M° : Tuileries
Voiturier
Ouvert tous les jours
Service continu de 12h à 23h

5 – Le Bar du Faubourg

Sofitel Paris Le Faubourg
Club Sandwich Poulet

p-faus1

Une belle pièce présentée en deux parties avec une tranche de bacon « piquée » dessus, malheureusement plutôt dans le mou que dans le crunchy grilloté. Même punition avec le pain certes de qualité mais pas assez chaud.
L’appareil est bien fourni avec un œuf dur généreux, poulet, tomates et mayonnaise bien répartis et de qualité, pour un ensemble agréable, copieux, et bien équilibré. Pas de génie mais sérieux. Les frites sont bien faites, servies bien chaudes avec trois sauces. Pas de salade.
Club Sandwich Poulet : 25 €

15, rue Boissy d’Anglas
75008 Paris
Tél : 01 44 94 14 14
www.sofitel-paris-lefaubourg.com
M° Concorde
Voiturier
Ouvert tous les jours

6 – Angélina

Club sandwich Angélina

img_4412

Devant un parterre de clients internationaux, Angélina, célèbre salon de thé de la Belle Époque, poursuit sereinement sa vocation : être la vitrine du savoir-faire à la française. Une réussite indéniable en ce qui concerne l’accueil, la variété des propositions, et le service attentionné que l’on doit à ces dames habillées de noir, portant le chemisier blanc à col claudine, et le petit tablier assorti. Une mention spéciale pour Anne-Marie qui fut ce jour-là aux petits soins.
Ambiance décalée pour ce club sandwich qui porte le prénom de la belle fille du fondateur Antoine Rumpelmayer. Décalée ? En tout cas très « king size » dans la présentation car ce club présente des tranches de pain bien trop épaisses. Et la garniture est de la même veine : beaucoup de salade assaisonnée de mayonnaise blanche, relevée d’oignons ou de brins de ciboulette, peut-être les deux d’ailleurs ; des morceaux de suprême de poulet coupés épais qui tiennent compagnie à des petites tranches de poitrine fumée. L’œuf dur, la tomate et les frites allumettes répondent aussi présent pour rassasier une grande faim de Parisien…
Club sandwich Angélina : 23,50 €

Angelina
220, rue de Rivoli
75001 Paris
Tél : 01 42 60 82 00
M° : Concorde
Autres adresses sur : www.angelina-paris.fr
Ouvert tous les jours
Semaine : 7h30-19h
Dimanche et jours féries : 8h30-19h

7 – Les Deux Magots

img_3077-p-faus-copie

Derrière vous, la photo d’Ernest Hemingway quand il était correspondant de guerre ; au fond de la salle, une caissière habillée à l’ancienne mode assise dans sa guérite ; de chaque côté de votre table des clients et des touristes ravis d’être attablés dans un des cafés les plus renommés de la capitale.
Une attente de 10 à 15 minutes, c’est toujours bon signe quand on commande le fameux club. Il arrive sur une grande assiette carrée avec 4 portions retenues par des piques avec des chips au milieu, des blondes et des violettes. Anthony, le serveur tout sourire, propose en plus de la mayonnaise fait maison, de la moutarde et du ketchup. Allure classique au premier coup d’œil, et des ingrédients ultra frais et de qualité au premier coup de dent ! Mais la salade est plus romaine que laitue, donc trop croquante, et de surcroît un peu froide. Le bacon manque l’épreuve du grillé encore tiède et au final c’est la dream team chaud -froid qui ne convainc pas. Aussi, un peu plus de mayonnaise aurait été bienvenue dans le sandwich. On chuchote que la direction prend le club très au sérieux et pense étoffer l’offre qui actuellement se diversifie avec un club sandwich au saumon fumé.
Club sandwich au poulet et au bacon 19 €

6, Place Saint-Germain-des-Prés
75006 Paris
Tél. : 01 45 48 55 25
www.lesdeuxmagots.fr
Ouvert tous les jours
M° : Saint-Germain-des-Prés


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Gourmets&co 44601 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines