Magazine Culture

Cinéma : Sing Street, avant première

Publié le 26 septembre 2016 par Framboise32

sing-street-copier

Sing Street est une comédie dramatique Irlandaise, Britannique, américaine réalisé par John Carney avec Ferdia Walsh-Peelo, Lucy Boynton, Jack Reynor, Maria Doyle Kennedy, Aidan Gillen, Kelly Thornton, Mark McKenna, Conor Hamilton, Karl Rice, Ian Kenny, Des Keogh, Don Wycherley, Lydia McGuinness, Ben Carolan, Eva-Jane Gaffney, Tony Doyle

Synopsis : Dublin, années 80. La pop, le rock, le métal, la new wave passent en boucle sur les lecteurs K7, vibrent dans les écouteurs des walkmans et le rendez-vous hebdomadaire devant  « Top of the Pops » est incontournable. 
Conor, un lycéen dont les parents sont au bord du divorce, est obligé à contrecœur de rejoindre les bancs de l’école publique dont les règles d’éducation diffèrent de celles de l’école privée qu’il avait l’habitude de fréquenter. 
Il se retrouve au milieu d’élèves turbulents qui le malmènent et de professeurs exigeants qui lui font rapidement comprendre qu’en tant que petit nouveau, il va devoir filer doux. Afin de s’échapper de cet univers violent, il n’a qu’un objectif : impressionner la plus jolie fille du quartier, la mystérieuse Raphina. Il décide alors de monter un groupe et de se lancer dans la musique, univers dans lequel il ne connait rien ni personne, à part les vinyles de sa chambre d’adolescent. Afin de la conquérir,  il lui propose de jouer dans son futur clip.

Les infos

John Carney a déjà recu un Oscar en 2007 pour Once. En 2014, il réalise New York Melody avec  Keira Knightley et Mark Ruffalo évoluant dans le monde musical New-yorkais. Avec Sing Street, John Carney réalise à nouveau un film musical. Il a choisi un jeune acteur Ferdia Walsh-Peelo pour interpréter le rôle principal. Premier rôle pour ce jeune acteur, repéré lors d’auditions ouvertes. John Carney s’est inspiré de sa vie. Le lycée privé que fréquente Conor dans le film est le type d’institution qu’a connu le réalisateur dans les années 1980 à Dublin.  Le réalisateur a formé l’acteur et tous les jeunes acteurs du film à la musique des années 80.

Pour composer la musique de Sing Street, John Carney a contacté le musicien écossais Gary Clark, connu au Royaume-Uni pour son groupe Danny Wilson, emblématique des années 1980, et particulièrement la chanson Mary’s Prayer.

Le tournage a eu lieu à Dublin. Les rues de Dublin n’ont pas vraiment changé depuis les années 80.

Le film était sélectionné dans 5 catégories au festival du cinéma américain de Deauville 2016. Il est aussi en compétition officielle au Festival du film britannique de Dinard 2016 qui débutera le 28 septembre 2016

Le film sort le 26 octobre 2016. Il est distribué par Mars Films.

La critique :

Déjà il y a la bande son :  Duran Duran, The Clash,  The Cure, Hall & Oates, Spandau Ballet, A-HA, The Jam, et la musique originale inspirée des années 80. Ensuite il y a l’époque : les années 80 avec les fringues, les coiffures, les lunettes, les cassettes audio, les vinyles,Les postes de télévision à tube cathodique, les vidéo-clips …

Le réalisateur a situé son film à Dublin. Le contexte est dramatique, la pauvreté est présente partout. Mais le réalisateur n’essaie jamais de nous tirer vers le bas, aucun pathos. Sing Street est un film positif.

Le jeune Conor tombe amoureux de Raphina. Pour impressionner la jeune femme, il va monter un groupe avec des ados de son âge, composer la musique avec l’un deux et écrire les paroles en s’inspirant de ce qu’il ressent pour Raphina. On suit le jeune Conor, mal dans sa peau,  dans son évolution, sa recherche d’identité, dans son passage à l’âge adulte.  Tout ca dans un contexte difficile

Le film est rythmé, on ne s’ennuie jamais. C’est drôle, énergique, émouvant, jubilatoire, tendre, frais. Un vrai Feel Good Movie. Le réalisateur a vraiment accompagné son casting de jeunes comédiens. Tout est maitrisé. Et puis il y a certains plans qui sont vraiment parfaits. Des gros plans, des effets de ralentis..

Le jeune acteur Ferdia Walsh-Peelo est parfait. L’actrice Lucy Boynton est une vraie révélation. Quant à Jack Reynor, on en redemande ! le reste du casting est un sans faute

Sing Street dégage une belle énergie et un optimisme communicatif. Un capital sympathie énorme. On en ressort avec le sourire qui ne nous quitte plus . Vivement le 26 octobre !!!


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Framboise32 28519 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine