Magazine Culture

[CONFERENCE] »Les musiques et danses afro-américaines comme armes de combat » avec Alain Foix, à Toulouse, le 18/10

Publié le 17 octobre 2016 par Marie-Noelle Imbart @MarieNoImbart
Facebookalain-foix-conference-toulouse-18-octobreAlain Foix | écrivain et philosophe.

L’écrivain et dramaturge Alain Foix, auteur de « Je danse, donc je suis », sera à Toulouse, ce mardi à l’Espace des Diversités et de la Laïcité. Un rendez-vous qui s’inscrit dans le cadre du Colloque International « Mémoire et histoire de l’Esclavage dans le monde atlantique » qui démarre aujourd’hui, à l’Université Jean-Jaurès (Mirail)

Les musiques et danses afro-américaines comme armes de combat.

C’est le thème de la conférence débat que propose Alain Foix pour rencontrer le public toulousain. « La musique est notre arme de combat ». Telle est la formule que Martin Luther King utilisait dans son engagement politique non violent. Les rapports entre musique et politique, chez les leaders des Amériques, héritiers de l’esclavage, méritent une attention particulière. Alain Foix propose de remonter aux sources du blues et du jazz, dans le monde caribéen, où l’esclavage a produit, de façon créative, diverses formes d’expression contraintes : Jazz, Salsa, Funk… La musique y est intimement reliée à la danse et au corps dans sa dimension à la fois individuelle et sociale. Les figures de Martin Luther King, de Toussaint Louverture, de Che Guevara, figures christiques par excellence, dont Alain Foix a retracé les biographies, symbolisent ces quêtes de libération du corps, auxquelles ces musiques ont été consacrées. L’univers et le destin de Martin Luther King ont été façonnés par le gospel, le blues, le jazz ; ceux de Toussaint Louverture, qui n’était pourtant pas vaudouisant, l’ont été par le vaudou ; ceux de Che Guevara, qui ne savait pas danser et qui a trouvé à Cuba les limites de son combat romantique, par la salsa.

Cette conférence proposera ainsi d’interroger l’importance de la musique, et ses effets libérateurs, dans les mouvements politiques caribéens et américains. Elle sera l’occasion de remettre en question la vision de la Négritude selon laquelle le marronnage aurait été la seule voie de libération individuelle et collective pour les populations esclaves et leurs descendants. Elle sera suivie d’un débat avec la salle et d’une séance de dédicaces.

INFOS PRATIQUES

Espace diversités  laïcité
38, rue d’Aubuisson
31000 Toulouse
05 81 91 79 60
Suivre l’Espace diversités laïcité sur le site Toulouse contre les discriminations
Accès
M° ligne A et B station Jean-Jaurès
M° ligne B station François-Verdier

Horaires
Accueil et renseignement du public : lundi de 14h à 18h30 ; du mardi au vendredi de 8h30 à 18h30 et le samedi de 14h à18h.
Ouverture en soirée, selon les manifestations et permanences d’associations

À propos d’Alain Foix

Alain Foix est écrivain, dramaturge, directeur artistique, réalisateur et philosophe, auteur notamment des biographies et essais suivants :
Toussaint Louverture, Gallimard, Folio-Biographies, 2006.
Je danse donc je suis, Gallimard, 2007.
Histoires de l’esclavage racontées à Marianne, Gallimard-jeunesse, 2007.
Noir, de Toussaint Louverture à Barack Obama, Galaade, 2009.
Martin Luther King, Gallimard, Folio biographies, 2012.
Che Guevara, Gallimard, Folio biographies, 2015.
Source:  Mémoire de l’esclavage Toulouse 


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Marie-Noelle Imbart 3719 partages Voir son profil
Voir son blog