Magazine Conso

Le cri

Publié le 18 octobre 2016 par Lorraine De Chezlo
LE CRIde Thierry Vila
Roman - 250 pages
Editions Grasset - août 2016
Lil, 35 ans, magnifique métisse anglo-rwandaise, monte à bord du Septentrion, imposant navire renifleur de pétrole. Médecin, elle va être au service de l'équipage, quasi exclusivement masculin. Dans ce huis-clos flottant, Lil garde ses distances au milieu de tous ces hommes qui l'impressionnent très peu, ou davantage. C'est le portrait d'une femme mystérieuse. Dans les yeux des hommes qui la côtoient, elle est belle, autoritaire, discrète, solitaire, déterminée, intrigante. Mais aussi inquiétante : elle ne correspond à rien de ce qu'ils connaissent. Et puis, il y a ces cris qui retentissent sans prévenir, qui sortent de cette créature torturée... Lil a un passé dont on ne sait rien et qui la façonne toujours, qui la pousse à se placer à l'écart des hommes mais au cœur de l'action. C'est à elle que revient les urgences médicales, les opérations délicates des organes intimes, les épidémies de diarrhées, les blessures liés aux accidents du travail. Et même lors des escales, elle ne peut quitter le navire. Extrait :"Lorsqu’elle pénétra dans son bureau, la première chose que Blache ressentit fut de l’exaspération : une exaspération immédiate, entière, sans autre goût que la pure exaspération. Il n’aimait pas les femmes de pouvoir et pour lui, une femme médecin ne pouvait pas ne pas être une femme de pouvoir. Quelque chose d’elle lui faisait peur et il ne savait pas quoi ; mais il savait aussi que, très probablement, il ne le saurait jamais." Et malgré tout cette rudesse, Lil lit beaucoup, mène sa vie et s'ouvre à certains. A certains avec échec, et à un autre, à Robert, avec une infinie harmonie, dans un amour infini, platonique, poétique. A l'intérieur des coursives, sur les passerelles, au réfectoire, dans les dédales de cette arche immense, il y a des passions, des conflits, des vengeances, des haines, des gratitudes aussi. Un microcosme à l'écart du monde, dans l'ombre et au milieu des vagues. Par le détroit de Magellan, jusqu'aux côtes Africaine, le Septentrion flotte jusqu'au drame.Un très beau roman, un portrait saisissant de cette femme qui provoque chez les hommes des réactions d'exaspération ou de passion. L'avis du petit crayon - Blog de critiques littéraires
Le cri par Thierry VilaLe criLe criThierry Vila

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Lorraine De Chezlo 64 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines