Magazine Culture

Femme à abattre

Publié le 17 octobre 2016 par Le Journal De Personne

Non, je ne suis pas une femme battue
Et même lorsque je reçois des coups, je ne suis jamais abattue
Je suis plutôt la femme à battre, la femme à abattre
Pourquoi ?
Parce que !
La femme n'est pas l'égale de l'homme.
Elle lui est supérieure... infiniment supérieure !
Même si elle est reçue ou perçue comme inférieure
Il est d'origine. Elle est de destination divine...
On va du chaos au plus haut...

Elle EST, il A, tout est là : Entre son être à elle et son avoir à lui.
Même si l'être finit toujours par se faire avoir,
parce que ce sont les hommes qui font l'Histoire.
Seulement voilà, ils ne savent pas l'histoire qu'ils font !
Avec une femme derrière et des enfants qui jouent devant.

Et même si la morphologie favorise le masculin,
l'ontologie n'est comprise et compréhensible qu'au féminin.
Elle est plus, elle a moins.
Il est moins, il a plus.
Maman laisse faire papa.
Parce que Papa a du mal à laisser être Maman.
Sa puissance à elle est pure.
Son pouvoir à lui est impur.
Il le lui doit... elle ne lui doit rien.

Femme, femme,
c'est toi qui donne du fil à retordre à des tordus à l'autre bout du fil...
Qui ne trouvent toujours pas le fil d'Ariane dissimulée par tes soins... Marianne.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Le Journal De Personne 76484 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte