Magazine Culture

The Korsican, Alexandra Lanoix

Par Les Griffonneuses
Bonjour à tous !Chronique un petit peu particulière aujourd'hui puisqu'il s'agit de la première chronique faite pour Anyway Editions, en tant que partenaires ! A ce titre, je tiens à les remercier pour l'envoi de cette histoire. Je vous présente donc The Korsican, de Alexandra Lanoix !L'histoire:The Korsican est une tueuse à gage. Recrutée par un baron de la drogue et du business au noir après un viol dont elle rêve de se venger, elle va devenir une véritable machine à tuer à la suite d'un entrainement draconien.Alors qu'elle se croit totalement invulnérable, insensible et hors de la portée de tout sentiment, elle va faire la rencontre de Joseph. Mais on ne peut pas oublier ou même simplement quitter un métier comme le sien aussi facilement. De plus, encore faut-il qu'elle le veuille...L'attrait d'un beau jeune homme qui lui fait miroiter une vie rêvée sera-t-il suffisant pour la faire changer et oublier son côté cruel qu'elle entretient depuis des années ?The Korsican, Alexandra LanoixMon avis:Cet avis sera majoritairement positif avec quelques réserves toutefois.Tout d'abord, j'ai adoré l'histoire. La fille endurcie, qui n'a ni compassion ni regret, et qui n'avance que guidée par son esprit de vengeance m'a beaucoup plu. D'autant que l'on assiste à cette période pendant laquelle elle est forgée, détruite psychologiquement pour devenir la meilleure, celle que tout le monde redoute de croiser un jour, véritable machine à tuer.Sa force de caractère, malgré son absence de relations et de sentiments humains m'a fait m'attacher à elle mais pas par pitié. The Korsican a un je-ne-sais-quoi qui attire, même si on répugne ce qu'elle fait. Compte-tenu de son parcours, on veut qu'elle réussisse à s'en sortir, d'autant qu'elle sait que le choix qu'elle a fait a été le pire de sa vie. On attend donc l'élément déclencheur.Joseph de son côté sera également un personnage attachant mais pour une autre raison. Presque naïf, il va tenter de percer dans la carapace en béton armé de The Korsican. Le décalage entre les personnages est tellement flagrant qu'on se demande même à quoi ça rime.Les deux personnages, bien qu'ils soient attachants tous les deux, sont tellement différents, qu'on se demande comment cela va se terminer.Et à ce sujet, nous ne sommes pas déçus ! Sans vous dévoiler la teneur de la fin, qui est à mon sens la plus grande réussite de ce roman, je suis très heureuse de lire pour une fois une histoire qui sort des sentiers battus. J'espère sincèrement que cela restera un one shot car je trouve la fin géniale en l'état, un peu frustrante mais tout de même un tour de force de la part de l'auteur !D'un autre côté, de nombreux ne sont pas élucidés, qui mériteraient peut-être un éclaircissement et une suite éventuelle : qu'en est-il de son passé . Reste-t-elle dans l'ignorance toute sa vie ? Et la Corse ? Que deviennent les personnages ? Pas mal de question en suspens qui pourraient faire l'objet d'une explication mais qui n'est toutefois pas indispensable. L'une ou l'autre des solutions me conviendrait. Je crois que j'aurai quand même une préférence pour le one shot, ayant peur de que la fin ne soit dénaturée dans le tome suivant. Elle est tellement bien qu'elle mérite de rester intacte !Mes critiques ne viendront donc pas sur le fond mais plutôt sur la forme. Il y a pas mal d'erreurs de style, de mise en page et de fautes d'orthographe et de grammaire. Cela alourdit la lecture et c'est vraiment dommage, surtout quand on a une intrigue de cette qualité-là.Autre petit reproche, certains temps de la vie de l'héroïne ne sont pas assez expliqués. Je pense que l'auteur aurait pu pousser encore plus loin la pression psychologique sur le lecteur en faisant durer la séance d'entrainement intensif de la jeune femme au début du roman.De la même façon, j'aurai aimé pouvoir vivre un ou deux exemples de contrats de façon plus détaillés. La voir exécuter un vrai contrat avec tous les détails que cela implique. Certains temps sont peut-être un peu trop éclipsés ou trop courts.Pour conclure, je dirai qu'il s'agit d'une histoire géniale, une intrigue peu commune et avec une fin explosive que j'ai adorée même si je sais d'entrée qu'elle ne plaira pas à tout le monde. Une histoire de cette qualité mériterait peut-être une étape de relecture supplémentaire pour parfaire le texte et en faire un texte incontournable de romance, teintée d'aventure ! En attendant, vous pourrez découvrir cette histoire chez Anyway Editions dès le 20 octobre 2016.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Les Griffonneuses 2771 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines