Magazine Culture

Cinéma : Polina danser sa vie, Avant-Première

Publié le 18 octobre 2016 par Framboise32

polina-copier

Film d’Angelin Preljocaj et Valérie Müller avec Anastasia Shevtsova, Juliette Binoche , Niels Schneider, Jérémie Bélingard, Miglen Mirtchev, Kseniya Kutepova, Marie Kovacs, Neal Piron

Synopsis : Russie, dans les années 90. Portée depuis l’enfance par la rigueur et l’exigence du professeur Bojinski, Polina est une danseuse classique prometteuse. Alors qu’elle s’apprête à intégrer le prestigieux ballet du Bolchoï, elle assiste à un spectacle de danse contemporaine qui la bouleverse profondément. C’est un choc artistique qui fait vaciller tout ce en quoi elle croyait. Elle décide de tout quitter et rejoint Aix-en-Provence pour travailler avec la talentueuse chorégraphe Liria Elsaj et tenter de trouver sa propre voie.

Les infos et la Bande annonce sont ici. Le film sort le 16 novembre 2016. Il est distribué par UGC Distribution

Le film est adapté de la bande dessinée éponyme de Bastien Vivès. N’ayant pas lu la Bd je ne peux pas comparer. Polina est une jeune fille très douée pour la danse classique. Polina est issue d’une famille pauvre, elle vit en Russie. Son ambition et celle de ses parents est de réussir le concours pour rentrer au Ballet du Bolchoï. Très vite, la jeune fille se rend compte que le ballet, aussi prestigieux qu’il soit,  ne va pas lui permette de s’épanouir. Elle décide donc de partir en France avec son nouvel amoureux français, pour passer un concours à Aix en Provence. Elle est sélectionnée pour participer au spectacle. Polina travaille Beaucoup mais cela ne lui sert pas forcément. Trop obsédée par le travail, elle en oublie le reste, le plaisir, le « lacher prise ». Elle va de nouveau chercher sa « voix ».

Le film se veut aussi social dans sa première partie. Mais cette première partie en Russie, notamment la scène avec les malfrats, est plutot ratée et longue. L’histoire, autour de la jeune femme, n’est pas très passionnante.

Tout au long du film, on va suivre l’évolution de la jeune fille, son enfance, son adolescence, ses envies, ses doutes, ses déceptions, ses amours et la découverte de ce qu’elle veut réellement. Son parcours  en Europe est un peu « caricatural » c’est dommage.  Peut etre est ce le montage ou en tout cas le parti pris de nous le présenter comme tel.

Seules les relations avec ses professeurs de danse, que cela soit en Russie ou En France sont intéressantes. Mais surtout il y a les scènes de danse, les chorégraphies, la musique qui accompagne . La scène finale est poétique. Je l’ai trouvée magnifique.

La jeune Anastasia Shevtsova est douée, jolie, et d’un naturel désarmant. Juliette Binoche, je suis fan, est toujours aussi talentueuse, ici en prof de danse.  Aleksei Guskov est le prof en Russie, celui avec qui la jeune femme entretient un rapport presque oedipien, en tous cas pour nous spectateurs.

Pas forcément convaincue par le film, Mais j’ai beaucoup aimé Anastasia Shevtsova et les magnifiques scènes de danse en particulier la scène finale.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Framboise32 28519 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine