Magazine Culture

(anthologie permanente) Nikolaï Zabolotski, "ce qui s’appelle avec mon nom / N’est pas moi seul"

Par Florence Trocmé

André Markowicz vient de publier aux éditions Inculte le livre Partages, volume 2, où il reprend ses chroniques publiées un jour sur deux, de juillet 2014 à juillet 2015, sur Facebook. Des chroniques où fourmillent notamment, (mais pas seulement il s’en faut de beaucoup) les remarques sur la traduction, avec de nombreux poèmes à l’appui. Après Daniil Charms, le 28 octobre 2016, voici Nikolaï Zabolotski.
Métamorphoses

Comme le monde change, et, comme, moi, je change !
Si un seul nom me nomme, – un nom étrange –,
En fait, ce qui s’appelle avec mon nom
N’est pas moi seul. En moi, tant d’autres sont.
Je vis. Pour empêcher que mon sang ne s’endorme,
Que je suis mort souvent ! oh, que de corps défunts
J’ai séparé du corps qui aujourd’hui me forme.
Si mon esprit pouvait comprendre enfin
Et traverser de son regard la grosse terre,
Il m’y verrait là-bas, tout étendu, poussière
Dans la poussière. Et il me montrerait
Moi que la mer ballotte sans arrêt,
Moi que le vent dans l’air immense porte,
Ma pauvre chair, aimée naguère, et morte.
Mais moi, je vis toujours ! L’esprit conçoit de mieux
En mieux l’assemblage animé des créatures.
Tout est vivant : mon nom, déjà si vieux,
Et, entre les cailloux, le grain, – toute nature !
Chaînon après chaînon. Forme après forme. Vie,
Architecture de la vie vivante –
Orgue, clavier, trompette, ô symphonie
Intacte dans la joie et la tourmente.
Comme tout change ! – Cet oiseau palpite
Et meurt, et il devient ma page écrite ;
L’idée jadis n’était qu’une simple fleur,
L’œuvre était bœuf au pas de sénateur,
Et ce qui fut moi-même – je le crois – repousse
Parmi les plantes, dans les jeunes pousses.
Ainsi en dévidant – par quels efforts –
D’inextricables écheveaux de laine,
On trouve, brusque comme un mot nouveau : la mort
N’existe pas. – Superstitions humaines !...
Nikolaï Zabolotski, traduction d’André Markowicz, in Partages, 2, éditions Inculte, 2016, pp. 171 et 172.
Nikolaï Zabolotski dans Poezibao :
bio-bibliographie, extraits 1, entretien avec Jean-Baptiste Para, ext 2 (trad. A. Markowicz), (note de lecture) Nikolaï Zabolotski, "Le loup toqué", par Antoine Emaz, (anthologie permanente) Nikolaï Zabolotski, (notes sur la création) Nikolaï Zabolotski, (Carte blanche) à Matthieu Gosztola : "voilà ce que nous enseigne Nikolaï Zabolotski"


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Florence Trocmé 18650 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines