Magazine Culture

Bien sûr que j’ai peur pour mon pays !

Par Citoyenhmida

Bien sûr que j'ai peur pour mon pays! Pour sa sécurité, pour sa stabilité, pour sa paix intérieure, pour son équilibre, pour son unité, pour son intégrité!

J'ai peur de la voir basculer dans le chaos où beaucoup voudraient l'entraîner! Et je ne parle pas de complot extérieur, ni d'intervention d'une main étrangère occulte! Non, juste de ce que nous mêmes sommes capables de faire comme mal à ce pays, en prétendant lui vouliur du bien !

J'ai légitimement peur de ce que certains appellent "fitna"!

Il y a quelques semaines, j'avais peur que les élections du 7 octobre dernier ne débouchent sur je ne savais trop quoi au cas où le PJD n'aurait remporté la première place. Monsieur BENKIRANE nous avait clairement annoncé que lui et les siens portaient "le paradis dans leur coeur" et que la mort ne leur faisait pas peur!

Moi, la mort me fait peur ! Surtout celles des innncents qui sont sacrifiés par les puissants et les ambitieux!

Ensuite j'ai eu peur que le souverain désigne comme chef de gouvernement quelqu'un d'autre que Abdelillah BENKIRANE : le choix aurait pu être porté sur un autre PJDiste moins colérique, moins sanguin, moins émotif, plus posé, plus diplomate, plus cultivé peut-être, ayant de l'entregent, sachant tenir son rôle national sans le confondre avec celui de chef de son parti! J'avais peur de la réaction de Benkirane et de ses partisans, car beaucoup de marocain/es ont voté pour l'homme et pour le tribun avant de choisir le parti.

Après la désignation de Benkirane pour former le prochain gouvernment, j'ai eu peur que son seul et unique objectif soit de contrer par tous les moyens possibles la PASM, au détriment d'une majorité stable et logique!

Ma peur se confirme au fur et à mesure de l'avancement des consultations! Bientôt un mois que le pays est sans gouvernement pratiquement et rien ne pointe à l'horizon!

Avec la tragique mort de Mouhsine FIKRI, j'ai eu peur que la ville d'Al Hoceima ne bascule dans la folie , entrainant avec elle le reste du pays!

Le drame humain était terrible, il ne fallait pas le doubler d'un drame national! Ce ne fut pas le cas et ce ne sera pas le cas : la manifestation de ce vendredi 4 novembre à Al Hoceima nous l'a démontré!

Mais je continue à avoir peur pour mon pays !

J'ai peur que ce cri lancé après ce tragique événement ne soit pas entendu par ceux contre qui il a été lancé : il a été lancé par une ville que je connais bien pour y avoir vécu, pour en connaitre l'histoire et l'économie, pour en avoir apprécié les habitants, pour en avoir compris la mentalité,

Ce cri a besoin d'une réponse rapide et efficace, d'une suite énergique et rationnelle : les responsables du drame qui a broyé Mouhsine FIKRI doivent être désignés, jugés et sanctionnés!

Mais pas qu'eux seulement !

Le souverain a donné le signal lors de son discours à l'occasion de l'ouverture de l'actuelle sessions parlementaire : il a fait ce qu'il avait à faire!

C'est au gouvernement, à ses administrations, à ses services extérieurs, aux agents d'autorité sur place, aux élus locaux, régionaux et nationaux, aux syndicats, aux partis, aux juges, aux gendarmes, policiers, douaniers, à toute personne ayant choisi Le service public comme métier de faire ce qu'il y a lieu de faire, c'st à dire de LEUR DEVOIR, celui de servir le citoyen dans le cadre de la loi.

Et c'est là que encore une fois, j'ai peur pour mon pays : le peuple ne peut se contenter de discours, de réactions ponctuelles de tel sercice ou de telle administration! Le peuple a besoin de faits réels, de justice, d'égalité de traitement, de respect, de considération!

La fitna n'est pas dans nos habitudes ni dans nos gènes : le marocain est sage et patient! Il l'a démontré quand il a rejeté - après les avoir essayé - les exemples venus d'ailleurs et voués à l'échec! Mais ce peuple est également un peuple digne et fier! Les habitants d'Al Hoceima n'ont pas le monopole de la dignité et de fierté pas plus qu'il ne sont la cible privilégiée et unique de la "hogra"!

Enfin, j 'ai peur pour mon pays face à ce que Internet peut nous produire comme dégats ! N'importe qui peut à n'importe moment et à partir de n'importe quel point du monde, prendre la parole et semer la zizanie ! Rien ne peut arrêter la vague qui déferle sur nos écrans, rien ne permet de filtrer le bon grain de l'vraie! Certains au nom de la liberté d'expression prennent la liberté d'insulter, d'invectiver, d'attiser la haine, de souffler le vent de la discorde, sans risque, sans responsabilité, sans aucune conscience!

Tout cela me fait peur, je le dis sans honte mais avec une grande peine et un lourd sentiment d'impuissance!

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Citoyenhmida 1319 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines