Magazine Culture

Raphael

Publié le 06 novembre 2016 par Simba
Après la sortie de son premier album solo Mind vs Heart, en octobre 2013, Raphael a donné, au cours des deux années qui ont suivi, plus de 150 concerts dans une quinzaine de pays. Son successeur, Reggae Survival, vient de sortir fin avril en digital.« Produit par le label californien Sugar Cane Records, Reggae Survival est mon second album solo. Il contient neuf nouveaux morceaux, une version dub comme final, et aussi quatre interludes, qui incluent les voix du roi de l’afrobeat Fela Kuti et de l’ancien président de l’Uruguay José « Pepe » Mujica. Ce sont deux personnalités qui m’ont réellement beaucoup inspiré. Il y a une petite anecdote concernant le titre que j’ai choisi pour cet album. J’étais en Jamaïque avec des musiciens d’un certain âge et je les écoutais parler de l’expression « reggae revival ». L’un d’entre eux a dit : « Comment pourrions-nous revivre quelque chose qui ne mourra jamais ? » Les mots « reggae survival » me sont alors venus à l’esprit. L’album a été enregistré durant l’hiver dernier en Europe, en Jamaïque et en Californie. Deux labels européens y ont participé, Bizzarri Records pour « Rebel » et Irie Ites pour « Who Dem A Pree » feat. Lion D. Il y a une piste avec Triston Palmer, un cover de son hit « Joker Smoker » intitulé « Joka Soundbwoy ». J’ai rencontré Triston en Belgique. Nous jouions tous les deux au Smile Festival à Anvers, avec Asham comme backing band. Il a aimé ma prestation et m’a invité à partager un morceau sur scène avec lui. Ensuite, je suis allé lui rendre visite en Jamaïque et j’ai enregistré deux chansons du nouvel album dans son studio à Kingston. Il a également fait venir Dean Fraser et Nambo Robinson pour les cuivres, Sherida Sharpe pour les chœurs et Steven Stanley pour le mixage. Quand je lui ai proposé de faire une nouvelle version de son classic tune, il a adoré l’idée et nous nous sommes aussi beaucoup amusés en tournant le clip, auquel ont participé des amis et membres de sa famille. Concernant l’autre combinaison, j’ai rencontré pour la première fois Lion D en 2009 à Osoppo en Italie, au Rototom Sunsplash. Peu de temps après, j’ai commencé à travailler avec son label, Bizzarri Records, d’abord pour des séries de riddims, ensuite pour mon premier EP, My Name Is Raphael, qui est sorti en 2012. Nous avons eu l’occasion de partager beaucoup d’aventures musicales ensemble et nous sommes devenus bons amis. Nous avons aussi exactement les mêmes origines : nos mères sont italiennes et nos pères nigérians ! Mind vs Heart avait un son new roots, c’est en quelque sorte la bande son de ma réflexion personnelle sur le monde et l’humanité. Reggae Survival se tourne vers le futur, avec des fondations fortes, musicalement et idéologiquement. J’ai voulu allier le côté agréable et puissant de cette musique au pouvoir de ses messages. Cet été, je suis en tournée pour promouvoir ce nouvel album, en passant notamment par la grande scène du Rototom Sunsplash festival. Je vais aussi jouer pour la première fois aux Etats-Unis avec Jah Sun et Lion D grâce au label Sugar Cane. J’ai hâte ! »
Simba
http://www.mynameisraphael.com(pour Reggae Vibes Magazine #49 - août/septembre 2016)Raphael

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Simba 213 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines