Magazine Beaux Arts

Exposition « H.A.D hier, aujourd’hui, demain » Jean-Pierre Viot et Haguiko | Espace Écureuil – Capitole

Publié le 05 novembre 2016 par Philippe Cadu @ContempodeLArt

Du 10 novembre 2016 au 25 février 2017 - Vernissage jeudi 10 novembre à 18h30

http://www.caisseepargne-art-contemporain.fr/

Jean-Pierre Viot et Haguiko sont céramistes. Ils proposent un parcours d'exposition pensé pour le nouvel espace de la Fondation, Place du Capitole.
Tandis que les deux caves accueillent leurs travaux respectifs antérieurs, la salle des colonnes du rez-de-chaussée expose leurs pièces d'aujourd'hui, spécialement créées pour l'espace.
Un dialogue s'instaure entre l'univers des deux céramistes : le silence, le blanc, le noir, le sol, l'horizontalité pour Haguiko; la verticalité, la couleur, aller du sol au mur, s'éparpiller sur le mur pour Jean-Pierre Viot.
Une dynamique se crée, une diagonale, un élan et, à l'inverse, dans l'autre sens, notre oeil revient au calme. Leur diversité de pratique dit la complétude de ces deux attitudes à la vie : l'élan et l'intériorité.
Les céramistes dotent les colonnes d'ombres faites de terre crue. La terre évoluera le temps de l'exposition dans son craquèlement, sa couleur et sa brillance. Haguiko et Jean-Pierre Viot reviendront au bout de quelques semaines d'exposition, modifiant ce que la nature propose, intervenant sur la matière ; bref, faisant, au cours de l'exposition, leur travail d'artistes. On découvrira alors ce qu'est un céramiste : un artiste qui dialogue avec la matière, ne la soumet pas, ne la force pas, mais l'écoute, la regarde évoluer, sécher, prendre forme et, alors, il lui donne une interprétation.
Il est dit aussi, par cette exposition, une certaine notion du temps. Par cette évolution même, le temps de l'exposition, de la terre et de l'intervention des artistes sur celle-ci. Jean-Pierre Viot inscrit d'ailleurs cette exposition dans son motif récurrent : le bol. Premier ustensile créé par l'homme, celui qui reprend la forme de creux de la main, des deux mains jointes. Jean-Pierre Viot aime à revisiter sans cesse cette forme ancestrale et l'introduire dans l'interstice que permet l'art contemporain : entre fonctionnalité et oeuvre.
Ainsi, la céramique s'inscrit dans le temps, par deux fois : c'e st une matière vivante qui évolue au fil du séchage et de la cuisson, et c'est une pratique ancestrale qui s'inscrit pleinement dans une contemporanéité du monde.

dans le cadre du Festival Graphéine #8 organisé par le réseau PinkPong.

Fondation Écureuil 3 place du Capitole, Toulouse, Tél : 05 62 30 23 30

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Philippe Cadu 34472 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte