Magazine Culture

Les chroniques de MacKayla Lane tome 1 : Fièvre Noire, Karen Marie Moning

Par Les Griffonneuses
Bonjour, bonjour !Si je ne suis pas très présente en ce moment, ce n'est pas que je vous oublie, mais plutôt que je passe tellement de temps à lire que j'en oublie de faire mes chroniques. Voilà qui est réparé avec la chronique de la sérieLes chroniques de MacKayla Lane, que j'ai dévoré. Big up à ma copine France, qui m'a fait découvrir cette fantastique série !L'histoire:Alors que MacKayla mène une vie bien tranquille, chez ses parents, avec ses préoccupations de jeune fille quelque peu naïve, sa sœur va être violemment assassinée en Irlande. Elle va alors faire le voyage pour découvrir les raisons de cette fin brutale, alors même que les enquêteurs semblent avoir abandonné.Ce qu'elle va découvrir là-bas bouleversera sa vie à jamais, la faisant risquer elle-même sa vie à chaque seconde. Elle va devoir s'associer à un étrange et lunatique personnage, l'impressionnant Jéricho Barrons, qui, à défaut d'être un ami, se révélera un allié indispensable à sa survie.Les chroniques de MacKayla Lane tome 1 : Fièvre Noire, Karen Marie MoningMon avis:Bien qu'il ne s'agisse que du premier tome d'une série qui en compte cinq, sachez qu'il s'agit d'un véritable coup de cœur. J'ai littéralement adoré l'univers fantastique mis en place par l'auteur, autant que la personnalité du sombre Jéricho et les mystères qui se cacheront derrière son masque continuellement détaché et froid.Les secrets seront dévoilés avec une lenteur parfois exaspérante par l'auteur, ce qui fait monter la pression en flèche chez le lecteur, en comprenant petit à petit tout les enjeux et les dangers que court Mac. Mais c'est aussi ce qui fait toute l'attractivité de ce récit : impossible de le lâcher tant que je n'en avais pas percé tous es secrets.Mac m'a quelques fois énervée avec son tempérament volubile, naïf et ses préoccupations parfois totalement hors de propos. Quelle couleur de vernis vais-je porter, alors même que je vais peut-être me faire tuer ce soir ? Sinon, elle va se révéler être une jeune femme qui va devoir changer du tout au tout pour s'adapter au nouvel environnement dans lequel elle va évoluer. Son personnage connaît une belle progression, qui me donne envie de découvrir la nouvelle Mac dans la suite.L'univers de Karen Marie Moning, alliant réalité avec la ville de Dublin, et fantastique avec les créatures qui hantent ses rues, m'a totalement happée, ne me laissant aucune chance de relever le nez tant que j'avais pas terminé ma lecture. Les nombreux détails permettent de se représenter les scènes avec un réalisme surprenant qui renforce l'impression d'être totalement immergé dans l'histoire qu'on découvre.J'ai hâte d'en découvrir plus, de savoir ce qui va se passer entre la jeune femme et Barrons et surtout, quel avenir réserve Karen Marie Moning à la population humaine !

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Les Griffonneuses 2771 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines