Magazine Culture

(feuilleton) Cécile Riou, "Phrase unique", 1

Par Florence Trocmé

Poezibao début aujourd'hui la publication d'un feuilleton qui comptera une douzaine d'épisodes.
Présentation du projet :
Jacques Jouet a invité, lors d'une résidence en Seine-et-Marne, quatre poètes (Benoit Casas, Frédéric Forte, Jean-Paul Honoré et Cécile Riou) pour l’aider à adresser, personnellement et par voie postale, un poème à (presque) chaque habitant de la commune de Vulaines-sur-Seine.
Lorsque ils se sont réunis dans la petite maison de Mallarmé, chaque poète a choisi une forme qui rende compte de sa lecture de Mallarmé. Celle de Cécile Riou était une phrase unique, qui se déploierait en 118 unités, autant que d’enveloppes qu’elle allait remplir. La phrase est alors perpétuellement suspendue et continuée le lendemain.
La phrase unique était aussi la phrase mallarméenne pour Cécile Riou. Celle des sonnets, qui parcourt d’un souffle l’escalier de quatorze vers, celle d'un « Coup de dés jamais n’abolira le hasard », véritable partition poétique pour autant de phrases musicales.
Pour corser (ou corseter) souplement et invisiblement l’affaire, un diurnoscope orchestre chaque unité de la phrase unique. Le diurnoscope inventé par Benoit Richter inspecte chaque jour et dans cet ordre, un objet, une matière ou une odeur, un personnage, une citation du jour, un sentiment qui ne date pas d’aujourd’hui, et rappelle conclusivement ce dont on parle. Il permet de porter un œil neuf sur le jour neuf, et de tenir un journal poétique, attentif, vigilant, du monde dans ses petits détails et ses états gigantesques. Un jour un poème et un poème une unité, la rédaction de la phrase unique court sur plus de trois mois. Le feuilleton présente un choix de ces séquences.

Phrase unique, épisode 1 (les épisodes seront publiés les lundi, mercredi et vendredi, jusqu'à épuisement)

 (…) et du bel aujourd’hui, on pourrait dire que tout le reste n’est qu’art de Cripure, mais il faudrait alors expliquer qui est Cripure, reconstituer la contrepèterie philosophique – « cripure de la raison tique », écrit Louis Guilloux – laquelle mélange parasite, appel et nitescence, le tout dans un impératif pas si urgent que ça, pas si autoritaire que ça, un impératif mou et chahuté, un impératif un peu comme celui de l’art et de la dèche, à Annonay, du bon professeur Stèphe qui au cheval n’avait rien de plus à hennir qu’un néant sonore : et Stèphe stut, on pourrait dire (…)
(…) et même redire, on pourrait avancer un impératif claironnant, on pourrait précéder un pressant bourdon, on pourrait anticiper un cassant cafard, on pourrait pressentir un frêle découragement, de toutes les manières on s’embourberait aussi sûrement que la roue et son moyeu dans l’ornière, on s’enliserait aussi certainement que la cuillère petite dans le pot de miel, on s’abîmerait aussi verticalement que Mathias Sandorf glissant le long de la muraille du château de Pisano, en Istrie, près de Trieste, et comme Mathias Sandorf, on en sortirait, après de nombreuses aventures,  la tête lavée et l’honneur (…)
(…) sauf, reluisant et sans pellicule aucune, chassées toutes – pleutrerie, irritabilité, avarice et avaricieux, calcul, misère de l’homme Sandorf –  d’un revers de main moraliste. La fabrique du héros ne fait pas de fumée, elle n’enterre pas ses déchets dans des cuves à triple parois, ne croyez pas qu’il n’y a pas de déchets de héros, qu’il serait fait d’un seul morceau fondu à la cire perdue, car il faut bien casser le moule au moins à défaut de(…)
(…) casser l’empreinte, le moulage, il faut bien casser le moule et ramasser les débris petits morceaux fragments petits pour les refondre – on dit recycler, en faire de petits plus petits morceaux qui donneront qui sait un mini-héros, un minuscule héros de poussière, un microscopique héros de neutron, un neutron un peu plus parfait que les autres ions, auprès duquel il est certain que le ciron ferait triste mine, longue figure, qu’il se dresserait sur ses hauts chevaux et partirait le cation bas, le rayonnement en berne, qu’il serait ja (…)
 


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Florence Trocmé 18683 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines