Magazine Culture

L’Éminence grise du Cardinal de Richelieu

Publié le 08 novembre 2016 par Bastienb

Avez-vous déjà entendu parler d’Éminence grise ? Si ce n’est pas le cas, nous vous proposons de découvrir cette expression !

On aurait tout d’abord pu penser à un lien avec la matière grise (située dans la moelle épinière et l’encéphale), ou encore à « Matière grise », nom de l’une des nouvelles de l’écrivain américain Stephen King publiée en 1973), mais pas du tout !

L’expression « Éminence grise » désigne un conseiller ayant de l’influence, mais qui reste dans l’ombre d’une personnalité (le plus souvent politique).

Cette expression est employée pour la première fois au XVIIe siècle par rapport à un moine capucin, le Père Joseph (1577-1638), conseiller secret et ami du Cardinal de Richelieu (1585-1642), lui-même Éminence Rouge (principal ministre) de Louis XIII (fils d’Henri IV et de Marie de Médicis).

cardinal de richelieu

Louis XIII, Cardinal de Richelieu, Père Joseph

Le Père Joseph est connu pour avoir joué un rôle significatif à la fin de la Guerre de Trente Ans (1618 à 1648, déclenchée par la défenestration de Prague), et pour avoir été à la tête d’une forme de service de renseignements composé de moines capucins (religieux catholiques) qui rapportaient toutes les informations importantes sur les différentes zones de conflits.

Il fut surnommé « Éminence grise », par son ami le Cardinal de Richelieu, tout simplement pour sa tenue : une robe de bure grise ! Ainsi, l’expression « Éminence grise » désigne depuis lors un conseiller occulte ayant de l’influence.

Une autre éminence grise intéressante à connaître est l’architecte de la perestroïka (reconstruction), Alexandre Iakovlev, connu pour avoir fait prendre conscience à l’ancien et dernier président de l’URSS, Mikhaïl Gorbatchev, de la faillite du système soviétique (entre 1986 et 1989), et de la nécessité de la réunification de l’Allemagne en 1989.

Enfin, pour les linguistes, une éminence grise peut se dire en anglais « the power behind the throne » ou simplement « an eminence grise » ou encore de façon dérivée « brain truster » qui provient de « Brain Trust » le nom donné au groupe d’économistes et d’universitaires qui conseillait le 32ème Président américain, Franklin Roosevelt, pendant sa politique du New Deal, dans les années 1930.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Bastienb 57447 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine